DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le football français plongé dans le huis clos le plus total

euronews_icons_loading
Le football français plongé dans le huis clos le plus total
Tous droits réservés  Laurent Cipriani/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Voila près d'un mois que les stades de France sont désespérément vides. Du stade Auguste-Delaune de Reims au Parc des Princes à Paris, en passant par le Groupama Stadium à Lyon.

La Ligue 1 a appris ce mercredi la prolongation du confinement national au-delà du 15 avril. Une décision qui repousse encore plus l'éventualité d'une improbable reprise des compétitions sportives dans le pays.

Le flou le plus total entoure la suite de la saison. Finir coûte que coûte un championnat déjà bien avancé ? S'effacer définitivement devant l'urgence sanitaire ? Les enjeux sportifs et économiques diffèrent tellement d'un club à un autre, ils opposent les présidents et crispent les débats.

Le manque de visibilité est tel que toute l'économie si florissante du football menace de s'écrouler.

Des clubs pris au piège

La situation économique des clubs de football devient de plus en plus tendue. Quand le ballon ne tourne plus, rien ne va plus. Sans billetterie, les juteux droits TV bloqués par les diffuseurs, les clubs voient maintenant les sponsors dénoncer leurs contrats.

Comme dans toutes les entreprises du pays, les salariés n'échappent pas au chômage partiel tandis que les joueurs sont en passe d'accepter une réduction temporaire de leurs revenus. Un report de quelques mois indispensable pour soulager des trésoreries privées de recettes du jour au lendemain.

Le football tient son rôle social

Les stars du championnat comme les Parisiens Neymar et Kylian Mbappé se sont déjà investies financièrement dans la lutte commune contre le virus. Le Brésilien a fait un don de près d'un million d'euros à l'Unicef. Le champion du monde a également versé une somme importante à la fondation Abbé Pierre pour soutenir les sans-abris.

Beaucoup d'autres footballeurs, moins médiatisés, ont multiplié, à leur échelle, les actions de solidarité à destination des fans les plus démunis face à la crise.

Des dons, des ventes de maillot, des tournois de simulation de foot, des clips de sensibilisation... De nombreuses initiatives ont vu le jour. La dernière ce mercredi avec le lancement par le Paris Saint-Germain d'une cagnotte solidaire, une plateforme d'appel aux dons destinée à ses supporteurs.

Le football a toujours tenu son rôle de miroir de la société. La traversée de cette épidémie ne déroge pas à la règle. L'urgence économique crispe les dirigeants, divise les riches et les moins riches. L'arrêt a été si brutal et imprévisible que chaque club voit son fragile équilibre économique menacé.

Confinés hors des stades depuis quatre longues semaines, nostalgiques des chauds rassemblements du week-end, les supporteurs s'accrochent, eux, à leur unique virus : le football.

Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.Laurent Cipriani