DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : plus de 100 000 morts dans le monde

euronews_icons_loading
 Une équipe médicale prenant en main un patient atteint du Covid-19, après son arrivée en TGV médicalisé dans la gare de Bordeaux, en France, le 10 avril 2020.
Une équipe médicale prenant en main un patient atteint du Covid-19, après son arrivée en TGV médicalisé dans la gare de Bordeaux, en France, le 10 avril 2020.   -   Tous droits réservés  MEHDI FEDOUACH/AFP
Taille du texte Aa Aa

Le seuil des 100 000 morts dans le monde a été franchi ce vendredi. L'Europe continue de payer le plus lourd tribut, avec plus de 70% des victimes de l'épidémie de Covid-19 recensées sur Terre. Au total, 100 661 décès ont été enregistrés, dont 70 245 en Europe.

L'Italie est le pays au monde ayant comptabilisé le plus de morts (18 849), devant les Etats-Unis (17 925), l'Espagne (15 843) et la France (13 197).

Plus 980 décès en 24 heures au Royaume-Uni, un record

Le Royaume-Uni a enregistré, lors des dernières 24 heures, 980 décès supplémentaires de patients malades du Covid-19, un nouveau record qui porte le bilan total à 8 958 morts, a annoncé ce vendredi le ministre de la Santé, Matt Hancock.

Le ministre a une nouvelle fois exhorté les Britanniques à respecter le confinement et à rester chez eux malgré le beau temps durant le week-end de Pâques afin de limiter la propagation du coronavirus dans le pays, l'un des plus durement touchés en Europe.

Depuis quelques jours, les décès enregistrés en 24 heures ne cessent de progresser au Royaume-Uni. Hier, les autorités britanniques avaient ainsi fait état de 881 patients décédés après avoir contracté le Covid-19. Le seuil des 900 morts par jour avait été déjà franchi outre-manche ce mercredi avec 938 morts.

Un pic de décès unique en Europe

Cette augmentation quotidienne atteint un niveau plus important que ceux observés en Italie et en Espagne, les deux pays européens qui comptent pour l'instant le plus grand nombre de décès. L'Italie a en effet enregistré un pic de 969 décès le 27 mars et l'Espagne 950 décès le 2 avril.

Les chiffres ne sont toutefois pas directement comparables. Au Royaume-Uni, le total ne comprend notamment que les décès survenus dans les hôpitaux

Les autorités britanniques affirment que les restrictions imposées le 23 mars aux entreprises et aux autres activités publiques pour tenter de ralentir la propagation du virus devraient durer au moins plusieurs semaines encore. Si le nombre de nouveaux cas et d'hospitalisations semble avoir plafonné, les décès continuent d'augmenter.

"Il est encore trop tôt pour être vraiment certain que nous ayons vraiment passé un cap", a déclaré Stephen Powis, directeur médical du service national de santé en Angleterre.

Le Premier ministre Boris Johnson toujours à l'hôpital

Atteint du Covid-19, le Premier ministre britannique Boris Johnson poursuivait vendredi sa convalescence à l'hôpital après sa sortie des soins intensifs, ses compatriotes étant eux encouragés, à l'approche du week-end ensoleillé de Pâques, à respecter le confinement, avant une probable prolongation.

"Le Premier ministre est retourné dans un autre service de l'hôpital et poursuit sa convalescence, qui est toujours à une phase initiale", a déclaré son porte-parole. "Son moral reste très bon", a-t-il ajouté, précisant que son retour aux commandes de l'exécutif dépendrait de "l'avis de son équipe médicale".

Nouvelle baisse des décès et confinement prolongé "jusqu'au 3 mai" en Italie

En Italie, pays le plus endeuillé au monde par le Covid-19, l'épidémie donne des signes de ralentissements.

570 nouveaux décès ont été enregistrés ce vendredi, pour un total de 18 849, selon les dernières données communiquées par la protection civile italienne. Mais ce bilan est en baisse par rapport à celui de jeudi, où 610 morts supplémentaires avaient été comptabilisés.

Autre signe positif, le nombre de malades en soins intensifs, 3 497 sur un total de 28 242 hospitalisations, poursuit sa baisse. A titre de comparaison, 3 898 personnes étaient ainsi en soins intensifs, pour 28 976 hospitalisations, lundi dernier.

Rome a indiqué que 147 577 cas confirmés (comprenant les décès et les personnes guéries) ont été répertoriés depuis le début de cette crise sanitaire sur l'ensemble du territoire du pays.

Enfin, pour renforcer la lutte contre le coronavirus, le Premier ministre italien a annoncé ce vendredi soir que le confinement était prolongé. "Nous prolongeons les mesures restrictives jusqu'au 3 mai, une décision difficile mais nécessaire dont j'assume toute la responsabilité politique", a ainsi déclaré Giuseppe Conte lors d'une allocution officielle.

La barre des 13 000 morts franchie en France

Depuis le 1er mars, l’épidémie de coronavirus a fait 13 197‬ morts dans l'Hexagone. 8 598 décès ont été répertoriés en milieu hospitalier et 4599 dans établissements sociaux et médico-sociaux, selon le dernier bilan communiqué ce vendredi par Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé. Parmi les victimes, "un enfant de moins de 10 ans" a succombé en Ile-de-France. Les causes de décès semblent toutefois "multiples", selon le directeur général de la Santé.

Les décès dans les hôpitaux français ont progressé de 554 lors des dernières 24 heures. Le bilan dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ou autres établissements médico-sociaux a, lui, augmenté de 433 décès par rapport à la veille.

La légère diminution des admissions en réanimation amorcée jeudi se poursuit, avec 62 patients de moins en 24 heures, "une timide éclaircie" "très importante pour l'ensemble des soignants", a souligné Jérôme Salomon.

En Espagne, un ralentissement dans la progression de l’épidémie

Ces dernières 24 heures, le coronavirus a causé la mort de 605 personnes dans le pays. C’est le chiffre le plus bas enregistré depuis le 24 mars. Par ailleurs, le nombre de nouveaux cas confirmés en 24 heures (plus de 4 500) semble également marquer le pas.

Plus de 3 000 morts en Belgique et plus de 1 000 en Turquie

La Belgique a passé la barre des 3 000 morts. Le nombre des décès causés par la pandémie du Covid-19 a triplé en huit jours dans le pays avec 3 019 morts enregistrés, selon le dernier bilan officiel communiqué ce vendredi par les autorités sanitaires.

496 nouveaux décès ont été notifiés au cours des dernières 24 heures, dont 171 enregistrés entre le 18 et le 31 mars dans des maisons de retraite en Flandre, ont précisé les autorités sanitaires.

Le nombre des décès a triplé en huit jours en raison notamment de la comptabilisation avec retard des décès dans les maisons de retraite du pays qui compte 10 millions d'habitants. La plupart des décès - 57% - sont enregistrés dans les hôpitaux et 40% dans les maisons de repos.

Autre bilan communiqué aujourd'hui, celui de la Turquie où le nombre des morts a dépassé les 1 000. L'épidémie a fait au total 1 006 morts parmi 47 029 cas recensés dans le pays, a précisé le ministre Fahrettin Koca lors d'une conférence de presse à Ankara.

En Allemagne, selon les derniers chiffres de l'Institut Robert Koch, 113 525 cas de contamination au Covid-19 et 2 373 décès ont été enregistrés.

Près de 1 800 morts en 24 heures aux Etats-Unis

Le bilan s'alourdit d'heure en heure aux Etats-Unis, avec nombre total des décès qui est dorénavant supérieur à 17 000. Le pays compte à présent plus d'un quart des cas déclarés dans le monde, avec 460 000 infections, même si à New York, le rythme des hospitalisations ralentit.