DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : la Chine a-t-elle tout dit sur sa gestion de l'épidémie ?

euronews_icons_loading
Covid-19 : la Chine a-t-elle tout dit sur sa gestion de l'épidémie ?
Tous droits réservés  Ng Han Guan/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Alors que la vie reprend progressivement son cours en Chine, les critiques en Occident se font de plus en plus pressantes. Le gouvernement chinois a-t-il dissimulé des informations sur cette épidémie de coronavirus ?

Le virus s'est-il échappé d'un laboratoire ?

La Maison-Blanche dénonce le manque de transparence de Pékin et envisage d'enquêter sur l'origine du Covid-19, alors que des médias américains évoquent la possibilité d'une fuite dans un laboratoire de Wuhan.

Il y a deux ans, l'ambassade des États-Unis à Pékin aurait alerté Washington sur les mesures de sécurité insuffisantes dans ce laboratoire, qui étudie les coronavirus chez les chauves-souris.

Le Royaume-Uni se pose également des questions sur l'origine et la réponse apportée par Pékin pour le stopper.

"Il faudra tirer les leçons de cette crise, souligne Domic Raab, le chef de la diplomatie britannique. Nous examinerons très attentivement avec tous les autres partenaires internationaux, avec l'OMS et les autres organisations internationales, la manière dont cette épidémie s'est propagée et ce qui peut être fait pour éviter qu'elle ne se reproduise en l'avenir."

Les doutes d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron exprime également des doutes sur la transparence de Pékin. "Clairement, des choses se sont produites que nous ne savons pas, ne soyons pas naïfs", déclare le président français dans une interview au Financial Times.

Face au critique, la Chine répond en assurant de sa bonne foi, et renvoie la balle à la communauté scientifique :

"Concernant l'origine et la voie de transmission du nouveau coronavirus, notre position est claire. Nous pensons toujours qu'il s'agit d'une question qui nécessite une évaluation des scientifiques et des experts médicaux. Le chef de l'OMS a déclaré à plusieurs reprises qu'il n'y avait aucune preuve que le nouveau coronavirus provienne d un laboratoire", a déclaré Zhao Lijian, porte-parole de la diplomatie chinoise.

Pékin revoit légèrement son bilan à la hausse

Vladimir Poutine, qui s'est entretenu avec Xi Jinping, a jugé "contreproductives" les accusations visant le gouvernement chinois, tout en saluant son action pour endiguer l'épidémie.

Pékin a revu légèrement à la hausse ses chiffres : 1 300 décès en plus à Wuhan, des personnes mortes à leur domicile, portant le total à 4 600 morts, un bilan qui peine toujours à convaincre les Occidentaux.