Grèce : des violences et un incendie ravagent un camp de migrants

Grèce : des violences et un incendie ravagent un camp de migrants
Tous droits réservés Vangelis Papantonis/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le camp surpeuplé de Vial, sur l'île de Chios, a été le théâtre samedi soir de violences, puis d'un incendie qui a détruit les services d'asile et les abris de fortune des migrants. Trois personnes ont été arrêtées.

PUBLICITÉ

De gros dégâts dans l'un des plus grands camps de migrants en Grèce. Un incendie s'est déclaré à la suite de violences, samedi soir, dans le camp de Vial, sur l'île de Chios. Le feu a détruit le service administratif d'asile européen, une cantine, des tentes ainsi que des conteneurs aménagés en abris de fortune. Des centaines de personnes n'ont donc plus de logements, même improvisés. A l'origine de ces violences, la mort d'une demandeuse d'asile irakienne. On ignore les circonstances de son décès. Mais elle avait été hospitalisée dans le courant de la semaine avec de la fièvre, tout en ayant été testée négative au coronavirus.

A la suite de ces violences, trois habitants du camp ont été arrêtés. Les centres de migrants en Grèce ont été placés en quarantaine ce dernières semaines. Comme tous les camps sur les îles, celui de Vial est surpeuplé, avec plus de 5 000 personnes vivant dans un espace prévu pour un millier.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le gouvernement grec présente son plan pour la préservation des forêts contre les incendies

Grèce : le "panorama s'améliore" sur le front des feux

Turquie : un incendie dans une boîte de nuit à Istanbul à fait au moins 29 morts