DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’UE réaffirme l’avenir européen des Balkans occidentaux

euronews_icons_loading
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen   -   Tous droits réservés  EU/Etienne ANsotte/ EU
Taille du texte Aa Aa

L’UE souligne son engagement politique à l’égard des Balkans occidentaux. Pour joindre la parole aux actes, les 27 promettent une aide de plus de 3 milliards d’euros pour lutter contre le coronavirus dans la région.

L’enjeu pour l’Union est de ne pas voir les Balkans tomber sous l’influence de la Russie ou de la Chine. Les Etats membres rappellent que les candidats à l’adhésion sont en route vers le projet européen. "Ces pays sont entourés par l’Union européenne. Si on regarde une carte géographique" le chemin européen est une évidence rappelle le Premier ministre croate, Andrej Plenković, dont le pays assure la présidence semestrielle de l’UE.

Au début de la crise sanitaire les 27 ont réagi plus lentement que la Russie, la Chine ou la Turquie pour envoyer de l’aide aux Balkans. Ce retard n’a pas manqué d’être souligné par les responsable politiques de la région.

A cela s’ajoute la frustration de ces derniers mois sur les négociations d’adhésion et la réforme du processus. Mais la Commission européenne se veut optimiste pour l’avenir. "Pour la Serbie j’aimerais ouvrir plusieurs chapitres et peut-être en conclure certains d’ici la fin de l’année. Il reste un dernier chapitre avec le Monténégro, je souhaite pouvoir l’ouvrir", assure Oliver Varhelyi, Commissaire européen à l’Elargissement.

L’UE a donné son accord au mois de mars pour lancer les négociations d’adhésion avec l’Albanie et la Macédoine du Nord. La Commission espère que les discussions pourront débuter d’ici un an. Quel que soit le processus d’engagement des six candidats, la route vers le projet européen s’annonce cependant encore longue.