DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Au Royaume-Uni, des initiatives pour faire les courses, cuisiner, livrer…

euronews_icons_loading
Au Royaume-Uni, des initiatives pour faire les courses, cuisiner, livrer…
Tous droits réservés  Matt Dunham/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Une fois par semaine, Tanya Netherway fait le plein de courses, non pas pour remplir son frigo mais pour livrer une personne âgée de son quartier. Tanya s'est inscrite sur une plateforme en ligne et participe à la campagne "Help the Elderly", l'une des nombreuses initiatives qui ont fleuri à travers le Royaume-Uni pour venir en aide aux personnes isolées en ces temps de pandémie. Elles s'inscrivent et sont mises en contact avec un bénévole

Des initiatives pour faire les courses, cuisiner, livrer…

0.24 Kentish Town, London, Dare to Care Packages

Autre initiave, même esprit : les paniers confectionnés par un groupe de la London School of Economics. Des aliments et tout ce qu'il faut pour la maison durant une bonne semaine, à destination d'un public vulnérable. Les précautions sont rigoureuses, comme l'explique Jon Lo, le cofondateur de Dare to Care Packages :

« Il y a des mesures de sécurité pour éviter la contamination. Dès que le produit arrive à l'entrepôt, il est nettoyé avec des lingettes antibactériennes par un bénévole qui porte des gants. Et pour chaque paquet, il change de gants. Une fois que c'est fait, les produits sont placés dans un endroit désinfecté. »

« L'esprit de communauté que l'on avait du temps de la guerre »

Jusqu'ici, plus de 300 paquets ont été livrés à des seniors et à des personnes immunodéprimées. Maureen, 80 ans, vit à Londres et n'est pas sortie depuis le début du confinement.

« Les gens sont formidables, s'émeut-elle. Ça a réveillé l'esprit de communauté que l'on avait connu du temps de la guerre. »

Dans le café-restaurant londonien Little Blue Door, cela fait deux semaines qu'on s'active en cuisine malgré la fermeture. Chaque jour, plus de 600 repas sont préparés pour des soignants, des travailleurs en première ligne ou des personnes fragiles et isolées. Ils sont financés via une association caritative. Des dons ont été collectés et plus de 5000 repas livrés

« Une prise de conscience sur la nourriture »

« J'espère vraiment qu'il y a une prise de conscience sur la nourriture, et en particulier sur le gaspillage, confie Shaun Idzik, l'un des cuisiniers du restaurant... Le fait qu'il faut moins jeter, plus de partage, s'assurer que le maximum de personnes puissent en profiter. Je crois que les gens réalisent l'importance d'avoir de tout. Quand il y a des pénuries, ils ont tendance à paniquer. »

La solidarité et l'occasion de continuer à mettre la main à la pâte pour ces restaurateurs, aidés d'une armada de petites mains. Des bénévoles qui retrouvent eux aussi le plaisir de l'entraide…