DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Chine et Inde prônent la désescalade de la violence

euronews_icons_loading
Aftermath of India-China deadly border clashes uncertain
Aftermath of India-China deadly border clashes uncertain   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

La Chine et l'Inde jouent l'apaisement après le choc militaire meurtrier dans l'Himalaya. Dans la nuit de lundi à mardi, des militaires des deux pays se sont affrontés dans une vallée à plus de 4 000 mètres d'altitude du désert montagneux du Ladakh. Un combat rarissime, la première fois en 45 ans, et violent : les soldats se sont battus à à coups de poings, pierres et barres de fer, ce qui a coûté la vie à au moins 20 militaires indiens, qui ont été acculés, précipités dans une rivière et s'y sont noyés.

La Chine qui ne communique pas sur des victimes éventuelles dans ses rangs est accusée par l'Inde d'avoir planifié et prémédité cette attaque.

Si l'Inde a déployé de nombreux renforts ces dernières heures dans la zone, New Delhi et Pékin refusent une escalade de la situation.

L'Inde et la Chine ont plusieurs litiges territoriaux de longue date, dans les secteurs du Ladakh et de l'Arunachal Pradesh au sud du Tibet. Selon les experts, l'accrochage meurtrier met en lumière une Chine belliqueuse face à son voisin qui est lui aussi une puissance nucléaire.