DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"Tous derrière Svetlana Thikanovskaïa", une opposante au Belarus qui rassemble

euronews_icons_loading
"Tous derrière Svetlana Thikanovskaïa", une opposante au Belarus qui rassemble
Tous droits réservés  Sergei Grits/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

C'était la plus grande manifestation d'opposants qu'ait connu le Belarus depuis des années. Environ 5 000 personnes s'étaient rassemblées pour soutenir Svetlana Tikhanovskaïa, candidate à l'élection présidentielle du 9 août prochain.

A 37 ans, mariée à un blogueur très populaire mis en prison le 29 mai au début de la campagne de la collecte des signatures, Svetlana Tikhanovskaïa tient bon. Comme son mari, elle milite pour des élections libres et transparentes :

"Même si les élections sont falsifiées, nous savons que les gens vont quitter leurs canapés pour protéger leurs votes."

AP Photo

Désormais la plus visible des adversaires de l'indéboulonnable Alexander Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaïa a le soutien de deux autres candidats d'opposition qui ont été empêchés de se présenter : Viktor Babariko et Valery Tsepkalo. Une union qui répond au désir des électeurs et électrices comme Marina :

"Je suis venue ici aujourd'hui parce qu'il était impossible de la manquer. Nous ne pouvons pas supporter ce qui se passe maintenant. Svetlana est notre seul espoir et nous devons la soutenir. Nous devons nous joindre aux rassemblements et voter pour elle. Nous croyons en elle. Nous croyons que son union (avec Viktor Babariko et Valery Tsepkalo) sera bénéfique pour notre pays et aidera les personnes injustement emprisonnées".

La semaine dernière, des milliers de personnes sont venues à Minsk pour soutenir la candidature de Viktor Babaryko, emprisonné mi-juin sous prétexte qu'il n'aurait pas déclaré tous ses revenus et qu'il aurait reçu des financements étrangers pour sa campagne électorale. Des manifestations ont de nouveau eu lieu pour dénoncer le traitement réservé aux opposants par le pouvoir. D'autres arrestations ont eu lieu. Et aujourd'hui le régime de Loukachenko est accusé de pressions "misogynes" sur la candidate Svetlana Tikhanovskaïa, la représentante de Babariko et l'épouse de Tsepkalo. Celles-ci sont venues en personne soutenir Svetlana Tikhanovskaïa. Leur but : déloger Alexandre Loukachenko après 26 ans de pouvoir.

Contexte

Au total, depuis mai, plus de 1000 personnes ont été détenues en Biélorussie pour avoir participé aux manifestations, selon le centre des droits de l'homme de Vyasna.

Loukachenko a qualifié la pandémie de coronavirus de "psychose" et a évité toute mesure de confinement, mais les retombées économiques de l'épidémie ont gravement endommagé l'économie de type soviétique de ce pays de 9,5 millions d'habitants.

Le Belarus a signalé plus de 66 000 infections et 499 décès liés au virus et la Banque mondiale a prévu que l'économie biélorusse se contractera d'au moins 4% cette année, soit la plus forte baisse en un quart de siècle.