Entre le Brexit et le Covid-19, les entreprises de fret britanniques sont plongées dans l'inquiétude

Entre le Brexit et le Covid-19, les entreprises de fret britanniques sont plongées dans l'inquiétude
Tous droits réservés Luke Hanrahan / Euronews
Par Joanne MassardLuke Hanrahan
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Brexit aura lieu dans quelques mois. Mais pour les importateurs et les exportateurs entre l'UE et le Royaume-Uni la pandémie de coronavirus a fait échouer certaines négociations. De nombreuses entreprises s'inquiètent quant à leur avenir.

Le passage au Brexit sera conclu dans quelques mois. Mais pour les importateurs et les exportateurs entre l'UE et le Royaume-Uni la pandémie de coronavirus a fait échouer certaines négociations. De nombreuses entreprises s'inquiètent quant à leur avenir.

PUBLICITÉ

"Entre les contrôles et les systèmes douaniers, le défi sera énorme à relever si l'on veut quitter complètement l'UE à la fin de l'année. Il reste encore beaucoup de détails à régler" explique la directrice de la politique urbaine chez Logistics UK. 

Cette période de transition est un casse-tête pour l'industrie - mais aussi pour les particuliers - comme Dan Van Der Knaap. Tous les jours, Il voyages des Pays-Bas vers la Grande-Bretagne pour livrer des fleurs. Un produit périssable - qui dépend fortement de la rapidité des déplacements : "Je m'inquiète parce que je ne sais pas ce qui va arriver, il n'y a rien de sûr à 100%. Ca m'inquiète aussi parce que personne ne sait ce qui va se passer".

De manière générale, les entreprises de logistiques chargées d'organiser la circulation de grandes quantité de marchandise, souhaitent une prolongation de la période de transition.

Depuis quatre ans, les entreprises britanniques de fret et de logistique se préoccupent du Brexit, le coronavirus a maintenant ajouté une couche supplémentaire de préoccupation pour celles qui comptent sur la bonne circulation des marchandises entre l'Europe et le Royaume-Uni.

Dans le bureau d'un fournisseur que nous avons rencontré, les transporteurs européens sont de plus en plus réticents à s'engager sur des contrats - après le 31 décembre. Date de sortie définitive du Royaume Uni de l'Union Europénne. _"Ma plus grande peur désormais c'est de voir le système s'effondrer d'ici la fin de l'année. Rien n'est prêt - les systèmes informatiques ne sont pas prêts, les douanes ne sont pas prêtes et notamment à cause du covid" explique t-il. _

Toute la question est donc de savoir si le Royaume-Uni et l'Union Européenne seront prêts pour le Brexit d'ici la fin de l'année.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un accord post-Brexit "peu probable" selon Michel Barnier

Une cellule franco-britannique pour lutter contre les passeurs de migrants

L’UE et Londres veulent donner un nouvel élan aux discussions post-Brexit