DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Nouvelles arrestations de manifestants anti-gouvernementaux à Minsk

Par euronews avec AFP, APTN
euronews_icons_loading
Nouvelles arrestations de manifestants anti-gouvernementaux à Minsk
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Les manifestants antigouvernementaux ont été dispersés par la police anti-émeute dans la capitale du Belarus.

Au 19e jour des rassemblements, Le président Alexandre Loukachenko a refusé de parler aux manifestants qui contestent sa réélection. Il les qualifient de "marionnettes de l'Occident" et refuse la médiation de l'Union européenne.

Des dizaines de personnes auraient été arrêtées mercredi. Maria Pugacheva, manifestante, témoigne :

"Tout d'un coup, beaucoup de véhicules militaires sont arrivés, ils ont commencé à nous encercler et à ne retenir que des hommes. J'ai entendu un des gars de la police anti-émeute dire : "vous ne touchez pas aux femmes, seulement aux hommes". Et je suppose qu'ils ont arrêté plus de 10 personnes".

Les arrestations ont eu lieu quelques heures après la convocation de l'écrivaine Svetlana Alexievich, lauréate du prix Nobel de littérature 2015, par une commission d'enquête.

Elle devait être interrogée pour atteinte à la sécurité nationale dans le cadre d'une enquête pénale menée contre le conseil de l’opposition qui vise à faciliter une transition du pouvoir dans le pays et dont elle fait partie. Svetlana Alexievich a refusé de répondre aux questions des enquêteurs en utilisant son droit à ne pas témoigner contre elle-même.

Mardi, deux autres membres du conseil de l'opposition ont été mis en prison pour 10 jours pour avoir organisé des manifestations non autorisées.

Les quatre premiers jours de manifestations après les résultats de l'élection présidentielle, la police bélarusse, qui avait pour ordre de réprimer le mouvement, avait arrêté environ 7 000 personnes, des centaines de manifestants avaient été blessés, notamment par des balles en caoutchouc, et au moins trois personnes avaient été tuées.