PUBLICITÉ

Détresse et colère à Lampedusa, submergée par l'arrivée de migrants

Détresse et colère à Lampedusa, submergée par l'arrivée de migrants
Tous droits réservés AP Photo/Santi Palacios
Tous droits réservés AP Photo/Santi Palacios
Par Anne Devineaux avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des centaines de migrants secourus en mer ont débarqué ce week-end sur la petite île italienne dont les capacités d'accueil sont déjà largement saturées.

PUBLICITÉ

Des centaines de migrants secourus en mer ont débarqué ce week-end sur l'île italienne de Lampedusa, dont les capacités d'accueil sont déjà largement saturées.

Entassés sur un vieux bateau de pêche, 367 migrants sont arrivés dans la nuit de samedi à dimanche à Lampedusa. Le navire a été escorté par les gardes-côtes italiens alors qu'il risquait de faire naufrage en raison de vents violents.

Ces arrivées font suite à des centaines d'autres. Au port, des habitants ont laissé éclater leur colère. La petite île italienne est submergée. Le maire, Totò Martello, évoque "une situation sans précédent".

Un centre d'urgence saturé en pleine pandémie

"Ou le gouvernement prend des décisions immédiates ou bien toute l'île se mettra en grève" a t-il averti.

Ces nouveaux migrants devaient rejoindre un centre géré par une paroisse, alors que le principal centre d'accueil de l'île est saturé. En pleine pandémie, il gère plus de 1 100 personnes, dix fois sa capacité maximale.

Samedi, une cinquantaine de personnes "jugées fragiles" secourues par le Louise Michel ont également été débarquées sur l'île de Lampedusa.

Les 150 autres passagers du navire affrété par l'artiste Banksy ont été transférés sur le Sea-Watch 4. Cet autre navire géré par une ONG allemande et MSF attend un port de débarquement. A son bord figurent quelques 350 rescapés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Arrivée record de migrants ces dernières 24 heures en Grande-Bretagne

Confrontés à des conditions sanitaires précaires en Grèce, des migrants racontent leur calvaire

La nouvelle mission de MSF et Sea Watch marque la reprise des sauvetages de migrants par des ONG