DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Haut-Karabakh : le groupe de Minsk appelle à une cessation immédiate des hostilités

euronews_icons_loading
Haut-Karabakh : le groupe de Minsk appelle à une cessation immédiate des hostilités
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

« La cessation immédiate des hostilités » au Haut-Karabakh : c'est ce que réclament Emmanuel Macron, Donald Trump et Vladimir Poutine dans un communiqué commun au nom du groupe de Minsk, qui appelle au dialogue entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie.

« Nous allons tout mettre en place pour arriver à une fin rapide des conflits d'une part, et reprendre le chemin d'un règlement pacifique de ce différend, a déclaré le président français lors de son arrivée à Bruxelles pour un sommet européen. Je vais être très clair, dimanche les frappes qui sont parties d'Azerbaïdjan, à nos connaissances, n'avaient pas de justification. Et c'est ce que j'ai demandé au président Aliyev. Je veux aussi être très clair, nous disposons d'informations, aujourd'hui, de manière certaine, qui indiquent que des combattants syriens ont quitté le théâtre d'opérations – des combattants de groupes djihadistes – en transitant par Gaziantep pour rejoindre ce théâtre d'opérations du Haut-Karabakh. »

Depuis dimanche, des affrontements meurtriers ont lieu dans ce territoire entre les forces azéries et les séparatistes soutenus par l'Arménie. Des bombardements dans la ville de Martouni ont blessé quatre journalistes, dont deux envoyés spéciaux du journal Le Monde. Selon des bilans partiels, les combats des derniers jours ont fait au moins 128 morts.