DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Plus de 11 000 cas de Covid-19 en 24h, l'Allemagne n'a jamais connu ça durant la première vague

euronews_icons_loading
L'entrée de l'Institut Robert Koch, l'agence sanitaire fédérale, à Berlin, le 27 février 2020
L'entrée de l'Institut Robert Koch, l'agence sanitaire fédérale, à Berlin, le 27 février 2020   -   Tous droits réservés  Markus Schreiber/AP
Taille du texte Aa Aa

L'Europe, au fil des derniers jours, comprend qu'elle risque de revivre le même cauchemar qu'en début d'année : la deuxième vague de Covid-19 commence à ressembler tristement à la première. L'Irlande s'est refermée sur elle-même mercredi soir en se confinant de nouveau pendant six semaines, des couvre-feux sont instaurés à partir de ce jeudi soir dans deux régions d'Italie, au nord comme au sud de la péninsule, et l'Allemagne encaisse un premier coup plus dur porté par le coronavirus.

Allemagne : un bond jamais atteint lors de la première vague

C'est une première dont se serait passé volontiers le pays. En 24 heures à peine, le nombre de nouvelles contaminations parmi les Allemands a bondi, passant la barre symbolique des 10 000 cas, jamais atteinte depuis l'irruption de la pandémie. Pour être précis, 11 287 infections ont été recensées par l'institut de veille sanitaire Robert Koch, cela veut dire 3 700 cas de plus que mardi. Et l'aggravation est encore plus évidente quand on compare le chiffre à celui de 7 830 contaminations il y a seulement une semaine.

Les autorités doivent donc se résoudre à resserrer les restrictions : interdictions de rassemblements, port du masque obligatoire, y compris désormais dans les rues les plus commerciales et fréquentées de Berlin, la capitale. La chancelière, Angela Merkel, conseille à ses concitoyens de réduire leurs liens sociaux au maximum. Bref, les Allemands sont invités indirectement à rester avant tout chez eux... en attendant Noël.

Ce que sera l'hiver, ce que sera notre Noël, sera décidé dans les jours et les semaines à venir
Angela Merkel
Chancelière d'Allemagne

Italie : la Lombardie, première cible comme en début d'année

Avec plus de 15 000 nouveaux cas en 24h, l'Italie, encore épargnée par la deuxième vague jusque-là, ne s'attendait pas non plus à revivre le même sombre scénario qu'en février et mars derniers.

La région de Lombardie et sa grande ville de Milan sont à nouveau les plus frappées dans le pays. Sur place, le nombre d'infections s'emballe, grimpant à plus de 4 000 par jour. Face à cet incendie, les autorités sanitaires ont choisi comme première parade le couvre-feu ; il entre en vigueur dès ce jeudi soir 23 heures, jusqu'à 5 heures du matin, et pour trois semaines.

Au sud, la Campanie, + 1 760 nouveaux cas en 24h, est également bien atteinte. Le président régional, Vincenzo De Luca, a décidé d'essayer de contrer l'offensive du Covid-19 en employant la même mesure, un couvre-feu qui entrera en vigueur vendredi à partir de 23 heures.

Irlande : le pays entre dans son deuxième confinement

En Irlande, les habitants se sont levés ce jeudi mais sans pouvoir sortir, ou très peu, de chez eux. Le premier reconfinement en Europe y a débuté. Pendant un mois et demi, les commerces non essentiels vont rester fermés à travers tout le pays, seules les écoles vont continuer de fonctionner.