DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Refugee Food Festival met en avant les talents culinaires des réfugiés

euronews_icons_loading
Le cuisinier sénégalais Mor Faye lors du Refugee Food Festival à Lyon
Le cuisinier sénégalais Mor Faye lors du Refugee Food Festival à Lyon   -   Tous droits réservés  Diego Giuliani, Euronews
Taille du texte Aa Aa

Malgré la crise du coronavirus, le Refugee Food Festival s'est déroulé pendant le mois d'octobre dans neuf villes françaises : Paris, Lille, Lyon, Marseille, Bordeaux, Rennes, Strasbourg, Nantes et Dijon.

Une cinquantaine de restaurateurs ont ouvert leurs portes à 240 cuisiniers réfugiés. Une manière de leur donner de la visibilité et de mettre en avant leurs talents culinaires, tout en faisant évoluer le regard des clients sur la migration.

Parmi les participants se trouvait Mor Faye, qui a quitté le Sénégal il y a un an dans l'espoir de trouver un travail en France et d'offrir un vie meilleure à ses enfants. Il a donné un cours de cuisine dans un restaurant lyonnais : "On fait du riz au poisson, le 'tièbou dienne’ comme on l'appelle en Afrique. On fait aussi du jus de baobab", raconte le cuisiner. Une fois préparés, les plats ont ensuite été servis aux clients du restaurant.

Soutenu par le HCR, l'Agence des Nations unies pour les réfugiés, le Refugee Food Festival a été fondé à Paris en 2016. Depuis, il s'est tenu dans plus de 270 restaurants, de 19 grandes villes du monde entier , comme New York, Londres et Amsterdam.

Le "coup de pouce" du festival

Comme l'explique Fanny Borrot, responsable de la communication du festival, la participation à cet événement a souvent un effet bénéfique sur les participants : "Une grande partie des cuisiniers ayant participé au festival sont aujourd’hui des entrepreneurs, qui ont monté leur service traiteur. Ils ont tous et le petit coup de pouce du festival, de se dire: "Notre cuisine a plu". Il y a souvent des applaudissements dans la salle, donc ils ont un regain de confiance et ils se disent : aujourd'hui je lance mon projet.“

Les plats du cuisinier sénégalais ont fait mouche auprès des clients. “Je crois que le festival va m'aider pour beaucoup de choses, parce que tout le monde est vraiment content. Je crois que ça va m'amener à quelque chose ici en France”, se réjouit Mor Faye, qui a donné sa carte à tous les clients de la soirée, pour des services de traiteur ou des cours de cuisine.