DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'équipe de Trump se trompe de Four Seasons et réunit la presse sur le parking d'un paysagiste

Access to the comments Discussion
Par Maxime Biosse Duplan
Le parking de Four Seasons Total Landscaping, où la conférence de presse de l'équipe juridique de Donald Trump a donné sa conférence de presse (photo Google Street View, 2019)
Le parking de Four Seasons Total Landscaping, où la conférence de presse de l'équipe juridique de Donald Trump a donné sa conférence de presse (photo Google Street View, 2019)   -   Tous droits réservés  Google
Taille du texte Aa Aa

Il est, depuis hier, la risée des réseaux sociaux et des médias américains. Rudy Giuliani, avocat personnel de Donald Trump, a signé l'un des plus savoureux fiascos de la fin de mandat de son président de patron. Pensant avoir réservé une salle du luxueux Four Seasons Hotel de Philadelphie, il s'est retrouvé, pour donner une conférence de presse, sur le parking... d'une entreprise de paysagisme qui a le malheur (ou la chance) de s'appeler Four Seasons Total Landscaping !

Donald Trump lui-même l'annonçait sur son Twitter samedi matin : "Lawyers Press Conference at Four Seasons, Philadelphia. 11:00 A.M."

Léger étonnement donc des reporters américains et internationaux à leur arrivée devant un modeste bâtiment de briques, dans une zone industrielle à plus de 15km du centre-ville.

Google Street View
Four Seasons Total Landscaping, 7347 State Rd, PhiladelphieGoogle Street View

Beaucoup ont appelé le grand hôtel de centre-ville mais la réception leur a assuré que rien n'était prévu chez eux... L'hôtel a d'ailleurs posté un message sur twitter pour clarifier la chose :

Donald Trump a lui aussi réagi en effaçant son message indiquant la conférence prévue à 11h. L'ancien magnat l'a remplacé par un autre (ci-dessous) précisant que la prise de parole de Giuliani allait avoir lieu une demi-heure plus tard devant cette désormais fameuse entreprise de paysagisme.

Et c'est sur une vague dalle de béton craquelé, derrière les bureaux de Four Seasons Total Landscaping, qu'ils découvrent un pupitre installé devant un grand panneau aux couleurs de la campagne Trump 2020.

Les journalistes en place, Rudy Giuliani prend la parole et explique que son équipe va porter devant les tribunaux ces cas de blocage, selon lui, d'observateurs républicains là où le dépouillement de centaines de milliers de bulletins de vote est en cours. L'ancien maire de New York moquera même la remarque d'une journaliste qui lui annonce que "tous les médias" viennent d'annoncer la victoire de Joe Biden.

Journaliste : "Pourquoi pensez-vous que ces actions en justice puissent faire annuler l'officialisation de la victoire de Joe Biden" ?

Giuliani : "Le sondage ?" (L'ancien maire de New York pensait avoir entendu "poll", soit sondage, en lieu et place de "call" pour officialisation de la victoire, ndlr)

Journaliste : "La victoire. La victoire ! Joe Biden Biden a gagné ."

Giuliani : "Qui a annoncé cette victoire ?"

Journaliste : "Toutes les grandes chaînes de télévision."

Giuliani : "Oh mon Dieu. Toutes les chaînes. Ouah ! Toutes les chaînes. Donc on oublie la loi ? Les juges ne comptent pas ? Toutes les chaînes ! Toutes les chaînes pensaient que Biden allait gagner avec au moins 10 % d'avance. Que s'est-il passé ? Allez ! Ne soyez pas ridicule. Ce ne sont pas les chaînes de télévision qui décident de l'issue d'une élection. Ce sont les tribunaux qui vont le faire."

Au milieu, tout au long de la conférence de presse, supporters démocrates et républicains se sont rassemblés et se font face, maintenus à bonne distance par un gros camion de police. Sur le même trottoir, à gauche, se trouve un magasins de livres coquins. En face, un crématorium...

Comme le théâtre surréaliste et un peu pathétique de l'épilogue d'une semaine noire pour Donald Trump et son équipe électorale.