EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Affaire Navalny : vers des sanctions russes contre Paris et Berlin

Affaire Navalny : vers des sanctions russes contre Paris et Berlin
Tous droits réservés Costas Baltas/AP
Tous droits réservés Costas Baltas/AP
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Russie prévoit de punir des responsables français et allemands en représaille aux sanctions européennes contre Moscou après l'empoisonnement présumé de l'opposant russe Alexei Navalny.

PUBLICITÉ

La Russie prépare des sanctions à l'encontre de la France et de l'Allemagne. Il s'agira, pour Moscou, de représailles aux sanctions prises par les Européens visant des responsables russes dans le cadre de l'affaire Navalny, cet opposant russe victime d'une tentative d'empoisonnement.

Le ministre russe des Affaires étrangères qui en a fait l'annonce ce jeudi, n'a pas précisé qui serait visé et à partir de quand ces sanctions seraient appliquées. Il a simplement indiqué que cela toucherait la France et l'Allemagne.

Paris et Berlin ont été les plus enclins à punir la Russie après l'empoisonnement présumé de Navalny. Des sanctions ont été adoptées par l'Union européenne le mois dernier et visent 6 haut-responsables du Kremlin.

L'empoisonnement présumé de l'opposant russe

Alexeï Navalny, 44 ans, est un des principaux opposants politiques russes. En août dernier, il a été hospitalisé d'urgence alors qu'il rentrait de Sibérie.

Il a finalement été transféré en Allemagne. Après analyses, ses médecins ont conclu qu'il avait été empoisonné avec un agent neurotoxique de type Novitchok.

Les autorités russes ont nié toute responsabilité dans cette affaire.

Alexei Navalny est actuellement toujours en convalescence en Allemagne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cibler les sanctions de l’Union européenne contre les oligarques russes

La Russie émet un mandat d'arrêt contre Ioulia Navalnaïa, la veuve d’Alexeï Navalny

La Russie dit avoir abattu deux hommes suspectés d'avoir fomenté des actes terroristes