DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : les pays européens tentent de freiner la propagation des nouveaux variants

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy avec AFP
euronews_icons_loading
La frontière germano-tchèque
La frontière germano-tchèque   -   Tous droits réservés  Matthias Balk/(c) Copyright 2021, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten
Taille du texte Aa Aa

Les restrictions se renforcent en Europe face aux nouveaux variants du coronavirus. L'Allemagne a fermé en partie ses frontières.

Royaume-Uni : la quarantaine dans un hôtel

La quarantaine dans un hôtel. Une mesure désormais obligatoire pour les résidents britanniques revenant de pays classés à risque Covid. Londres espère ainsi freiner la propagation des variants sur son sol. Les voyageurs doivent rester à l'hôtel pendant dix jours à leurs frais. Des repas leur sont servis jusque dans leur chambre.

"Nous avons fait quelques aménagements pour essayer de rendre le séjour un peu plus accueillant, souligne Vincent Madden, directeur général de Arora hotels. Nous avons mis de la vaisselle et des couverts dans les chambres pour que les gens puissent savourer leur repas comme chez eux."

Nous avons fait quelques aménagements pour essayer de rendre le séjour un peu plus accueillant.
Vincent Madden
Directeur général de Arora hotels

Pendant ce temps, la campagne de vaccination se poursuit à grande vitesse au Royaume-Uni. Un peu plus de 20 % de la population a déjà reçu sa première dose de vaccin ce qui laisse entrevoir un prochain déconfinement, qui sera "prudent", a prévenu le Premier ministre Boris Johnson.

L'Allemagne ferme en partie ses frontières

L'Allemagne, de son côté, a fermé dimanche certaines de ses frontières avec la République tchèque et le Tyrol autrichien suscitant les critiques de l'Union européenne et les protestations de Vienne.

Le pays limite l'entrée aux citoyens allemands et à certains travailleurs transfrontaliers. Résultat, de nombreux automobilistes ont été refoulés à la frontière.

Italie : fermeture prolongée pour les stations

En Italie, c'est la douche froide pour les stations de ski qui s'étaient préparées à rouvrir ce lundi. Mais le nouveau ministre de la Santé a finalement reporté cette réouverture au 5 mars afin de freiner la propagation du variant britannique qui représente désormais près de 18 % des nouvelles infections.

Les professionnels de la montagne sont en colère : "Dans toute l'Italie, cela représente plusieurs millions d'euros de perdu. Pensez à toutes les stations de ski des Alpes qui devaient rouvrir aujourd'hui, c'est de l'argent jeté par les fenêtres", souligne Marco Bussone, le président de l'UNCEM.

Dans toute l'Italie, cela représente plusieurs millions d'euros de perdu.
Marco Bussone
Président de l'UNCEM

En France également, les remontées mécaniques demeurent fermées au moins jusqu'à la fin du mois. Les professionnels du secteur s'attendent à vivre une saison blanche.