"L'Otan est aux côtés de l'Ukraine" : l'Alliance met en garde la Russie

"L'Otan est aux côtés de l'Ukraine" : l'Alliance met en garde la Russie
Tous droits réservés AP Photo/Francisco Seco, Pool
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"L'Otan est aux côtés de l'Ukraine", a déclaré le secrétaire général de l'Alliance. Il appelle la Russie à "arrêter ses provocations".

PUBLICITÉ

Le secrétaire général de l'Otan assure que les alliés sont "aux côtés de l'Ukraine" et qu'"il ne s'agit pas de simples paroles."

La mise en garde est adressée à la Russie qui a amassé 80 000 soldats le long de la frontière avec l'Ukraine.

Jens Stoltenberg s'est exprimé à l'issue d'une rencontre avec le ministre ukrainien des Affaires étrangères.

Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN : "Le renforcement militaire considérable de la Russie est injustifié, inexplicable et profondément préoccupant. La Russie doit mettre fin à ce renforcement militaire en Ukraine et autour de l'Ukraine, arrêter ses provocations et cesser toute escalade immédiatement."

Dmytro Kuleba, ministre ukrainien des Affaires étrangères : "L'Ukraine ne veut pas la guerre. Nous ne prévoyons pas d'offensive ou d'escalade. L'Ukraine se consacre aux moyens diplomatiques et politiques de règlement du conflit."

De son côté, Moscou accuse les Etats-Unis de jeter de l'huile sur le feu en soutenant les capacités de défense ukrainienne.

Bruno Lete, expert militaire, German Marshall Fund : "Le renforcement russe à la frontière est pour Poutine une façon de montrer ses muscles, de dire "c'est moi qui ai la main, je suis toujours au pouvoir et la Russie, via l'Ukraine, je peux atteindre les intérêts occidentaux "

Washington a annoncé l'envoi de 500 militaires supplémentaires en Allemagne et envoyé une délégation à Bruxelles pour des consultations sur les mesures à prendre contre Moscou.

Sur le terrain, 29 soldats ukrainiens ont été tués depuis le début de l'année contre 50 sur les douze mois de l'année 2020.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un sommet pour donner un nouvel élan à l’Otan

Guerre Russie-Ukraine : la Chine tente de relancer les négociations entre Moscou et Kyiv

Guerre en Ukraine : la situation, carte à l'appui, au 1er mars 2024