DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les plans de relance post-Covid en Europe : commentaires à Paris, Berlin et Rome

euronews_icons_loading
Les plans de relance post-Covid en Europe : commentaires à Paris, Berlin et Rome
Tous droits réservés  /AFP
Taille du texte Aa Aa

Comment redresser les économies en Europe après la crise sanitaire ? Le point de vue sur les plans de relance à Paris, Berlin et Rome.

Relancer les économies nationales au plus vite, c'est le vœu de tous les gouvernements en Europe.

Pour ce faire, l'Union européenne est attendue à la rescousse, avec son fonds de relance à 750 milliards d'euros.

Mais il faut maintenant faire vite, a indiqué le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, ce mardi, lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue allemand, Olaf Scholz.

« Aujourd'hui, a-t-il dit, la priorité c'est d'investir massivement, et non de consolider les finances publiques. \_Nous reviendrons à des finances publiques saines dès que la crise sanitaire sera derrière nous._ »

L'économie verte et numérique

Investir oui, mais pas n'importe comment !

Bruxelles a fixé des règles : un tiers de ces investissements doit alimenter l'économie verte, durable, et 20% doit contribuer à l'économie numérique. C'est un minimum.

Les autorités allemandes assurent être largement dans les clous.

« 90% des dépenses du plan de relance allemand seront consacrées à l'action climatique et à la transformation numérique, a souligné le ministre allemand des Finances. \_Cela signifie que notre gouvernement va bien au-delà des objectifs ambitieux fixés par l'Union européenne._ »

L'Allemagne se veut optimiste sur sa sortie de crise : Berlin a relevé ce mardi ses prévisions de croissance pour 2021. Le PIB devrait grimper de 3 et demi % cette année contre 3% initialement prévu.

A la rescousse du sud de l'Italie

L'Italie, troisième puissance de la zone euro, a vu son économie plonger depuis un an.

Pour redresser la barre, le gouvernement a présenté un plan de 222 milliards d'euros.

Il a été approuvé ce mardi par les députés.

« 40% de ces fonds seront consacrés au sud de l'Italie, a précisé le chef du gouvernement, Mario Draghi.\_Cela s'inscrit dans le cadre d'une stratégie visant à dynamiser le sud du pays, qui stagne depuis un demi-siècle._ »

Plusieurs gouvernements européens doivent soumettre cette semaine leurs plans de relance à la Commission européenne, afin que Bruxelles les examine.

L'objectif étant qu'ils soient ensuite approuvés par le conseil européen en juillet au plus tard.