DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les Ecossais appelés aux urnes, un nouveau test pour les indépendantistes

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Les Ecossais appelés aux urnes, un nouveau test pour les indépendantistes
Tous droits réservés  Matt Dunham/AP
Taille du texte Aa Aa

L'Écosse se prépare à élire son parlement national ce jeudi, le parti au pouvoir cherchant à obtenir une majorité claire pour un nouveau référendum sur l'indépendance du Royaume-Uni.

L'actuelle Première ministre Nicola Sturgeon a promis un scrutin sur la question d'ici la fin 2023, ou une fois la pandémie maîtrisée, selon qu'elle ait ou non les coudées franches à Edimbourg. De son côté Londres refuse toujours catégoriquement une deuxième consultation des Ecossais,

"Je pense que la plupart des Écossais et des Britanniques estiment que ce n'est pas le moment, alors que nous sortons d'une pandémie, d'organiser un second référendum imprudent et, à mon avis, irresponsable", a estimé le Premier ministre britannique Boris Johnson.

55% des Écossais ont dit "non" à l'indépendance en 2014. Selon un sondage réalisé cette semaine, 49 % d'entre eux voteraient encore "non" au référendum s'il avait lieu aujourd'hui, 7 points de plus que pour les partisans de l'indépendance.

Ces derniers affirment que le Brexit a radicalement changé la situation, les secteurs de la pêche et de l'agriculture étant durement touchés.

"Mon cœur dit que oui, ce serait génial, mais ma tête s'interroge sur l'aspect économique de la gestion d'un si petit pays, alors que j'aime l'idée de travailler ensemble. Le Brexit a été terrible pour moi. Je déteste avoir quitté l'UE", juge une électrice.

Des élections ont également lieu ce jeudi pour élire l'Assemblée galloise, le maire de Londres et les collectivités locales en Angleterre. Premier test électoral pour Boris Johnson et les Conservateurs moins de deux ans après les élections générales de 2019.