PUBLICITÉ

Vaccination au Ghana : des drones pour acheminer les doses

Capture d'écran d'une vidéo AP - Crédit : ZIPLINE
Capture d'écran d'une vidéo AP - Crédit : ZIPLINE Tous droits réservés cleared
Tous droits réservés cleared
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une société américaine développe, notamment au Ghana, un système d'acheminement des vaccins par drones. Cela permet d'accéder à des populations isolées.

PUBLICITÉ

Une société américaine développe, notamment au Ghana, un système d'acheminement des vaccins par drones. Cela permet d'accéder à des populations isolées.

Comment acheminer des vaccins dans des zones enclavées, inaccessibles par la route, ou dans des régions en proie à des groupes armés ? Une des solutions, c'est d'utiliser des drones.

Il faut d'abord déterminer le nombre de personnes à vacciner et leur indiquer le point de livraison.

Ensuite, on charge le drone. Et quelques dizaines de minutes plus tard, le colis est largué au point de rendez-vous.

Daniel Marfo, est le responsable pour l'Afrique de la société américaine Zipline

On envoie juste le nombre de doses nécessaires.
Daniel Marfo
Société Zipline - Afrique

« Le matin, dit-il, les gens doivent se rendre dans le centre de santé. Si par exemple, 130 personnes sont convoquées, et bien on livrera 130 doses. On envoie juste ce qui est nécessaire. Il n'y a pas de gaspillage. On a une utilisation des doses au plus juste. »

Selon leurs concepteurs, ces drones peuvent remplir leurs missions de livraison dans un rayon de 80 km.

Jusqu'à présent, plus de 25 000 doses de vaccins ont ainsi été distribués au Ghana.

En Afrique, le Rwanda et le Nigeria sont les deux autres pays où la société américaine Zipline développe ces livraisons de vaccins par drones.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un musée américain restitue au Ghana des objets royaux pillés pendant la colonisation

Les Îles Canaries face au défi migratoire

Le chef de l'armée kényane, le général Francis Ogolla, est mort dans un accident d'hélicoptère