DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Espagne ouvre grand ses plages à tous les touristes vaccinés

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
L'Espagne ouvre grand ses plages à tous les touristes vaccinés
Tous droits réservés  Francisco Ubilla/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

En Espagne, les restrictions s'allègent à l'approche de l'été. Le Royaume-Uni reste prudent et maintient la plupart des pays européens sur "liste orange".

L'Espagne rouvre grand ses portes et ses plages aux touristes étrangers. A compter de ce lundi, ils pourront entrer dans le pays d'où qu'ils viennent à la seule condition d'être vaccinés contre le Covid-19. Autre assouplissement pour les Européens non vaccinés, ils auront le droit de venir en présentant un simple test antigénique négatif et non plus forcément un test PCR plus onéreux.

Une bonne nouvelle pour les professionnels du tourisme. Seul bémol de taille, l'Espagne reste sur la liste des pays à risque pour le Royaume-Uni qui impose une quarantaine d'au moins cinq jours à ses ressortissants à leur retour. Une mesure similaire va s'appliquer à partir de mardi matin, aux vacanciers britanniques revenant du Portugal.

Une décision qui a surpris ces derniers les poussant à anticiper leur retour au pays. Un imprévu peu apprécié. "On venait juste d'arriver et on a dû repartir, donc on a pas eu de vacances", déplore cette femme.

"Je suis en colère car nous avons raté la moitié de nos vacances. Et cela nous coûte beaucoup d'argent de rentrer juste pour éviter la quarantaine, car nous sommes tous les deux à notre compte, et on ne peut pas reste dix jours de plus à la maison", réagit cet autre.

Le variant Delta 40% plus contagieux

Pendant ce temps, le gouvernement britannique poursuit sa course à la vaccination et s'interroge sur son calendrier pour la levée des dernières restrictions. En effet, selon les scientifiques, le variant Delta, apparu d'abord en Inde et dominant aujourd'hui au Royaume-Uni, est plus contagieux de 40%. Pour l'heure, si le nombre de nouveaux cas augmente, les hospitalisations restent stables.

Le ministre britannique de la Santé Matt Hancock se réserve la possibilité de repousser si nécessaire la levée des restrictions prévue le 21 juin prochain. "Mais cela ne change pas notre stratégie, qui est que nous devons tous nous faire vacciner", a t-il déclaré, "de cette façon, nous briserons le lien entre le nombre de cas et le nombre d'hospitalisations".

L'Italie vaccine les adolescents

En Italie également, la campagne de vaccination s'accélère. Les adolescents entre 12 et 16 ans peuvent désormais recevoir une dose du vaccin Pfizer homologué par l'Agence européenne des Médicaments.

"J_'ai peur des aiguilles, alors je suis un peu anxieux, mais c'est super parce qu'après cela on est libre_", réagit ce jeune.

Plus de 37 millions de doses ont déjà été administrées dans la péninsule, plaçant l'Italie en deuxième position dans l'UE pour le nombre de personnes vaccinées derrière l'Allemagne et devant la France et l'Espagne.