PUBLICITÉ

Canicule au Canada et au nord-ouest des Etats-Unis : Joe Biden évoque une "menace"

Canicule au Canada et au nord-ouest des Etats-Unis : Joe Biden évoque une "menace"
Tous droits réservés Colin Mulvany/AP
Tous droits réservés Colin Mulvany/AP
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La canicule au Canada provoque une augmentation des décès dans l'ouest du pays, où la température record de presque 50° a été enregistrée.

PUBLICITÉ

Rechercher toutes les sources de fraîcheur, à tout prix. La région de Vancouver, au Canada étouffe. 195% c'est la hausse des décès enregistrée entre vendredi et mercredi, "avec au moins 486 morts", contre environ 165 décès en moyenne.

Quasiment 50°, un record, ont été relevés dans un village à 250km de Vancouver, dans une région où l'été, la température peine à dépasser 22°.

Outre la Colombie-Britannique, les Etats américains de Washington et de l'Oregon, de l'autre côté de la frontière, ont également étouffé cette semaine.

"La chaleur extrême que nous observons dans l'Ouest n'est pas seulement un amplificateur de risque pour les incendies de forêt, c'est une menace en soi. Les gens souffrent, a déclaré Joe Biden, président des États-Unis. Le changement climatique entraîne une dangereuse confluence de chaleur extrême et de sécheresse prolongée. Les incendies de forêt sont d'une plus grande intensité, se déplacent plus rapidement et durent plus que d'habitude."

Ces records s'expliquent par un phénomène appelé "dôme de chaleur" : de hautes pressions emprisonnent l'air chaud dans la région. L'intensité de cet événement lié au changement climatique, selon les experts, est toutefois exceptionnelle.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'ouest du Canada continue d'étouffer, la canicule se déplace vers l'est du pays

​L'Union européenne et le Canada créent une alliance verte

Guerre en Ukraine : le Canada annonce une aide de 452 millions d'euros à Kyiv