DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Pass sanitaire obligatoire aux Pays-Bas, la vaccination comme arme ultime au Royaume-Uni

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Pass sanitaire obligatoire aux Pays-Bas, la vaccination comme arme ultime au Royaume-Uni
Tous droits réservés  Mike Corder/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Les Pays-Bas ont annoncé la mise en place d'un Pass Covid pour entrer dans les bars, les restaurants et les festivals pour les personnes de plus de 13 ans à partir du 25 septembre.

Mais comme pour mieux faire passer la pilule auprès des Néerlandais, alors que les taux de contamination baissent, le premier ministre a aussi annoncé la fin de l'une des restrictions sanitaires les plus visibles de la pandémie, la distanciation sociale obligatoire :

"Je suis heureux que nous puissions annoncer aujourd'hui que nous pouvons abolir la distance d' un mètre cinquante, ce ne sera plus une obligation à partir du samedi 25 septembre. Bien sûr, il reste raisonnable de se donner de l'espace et un mètre cinquante reste toujours la distance de sécurité, mais elle ne sera plus obligatoire", a expliqué Mark Rutte.

_"Cela signifie que plus de gens peuvent se rendre au café ou au restaurant en même temps. Cela signifie aussi que les festivals et les événements sportifs pourront à nouveau se tenir à pleine capacité". _

Et le premier ministre a souligné que les Pass sanitaires étaient "déjà utilisés dans de nombreux pays" voisins, comme la France où cela a boosté les vaccinations.

Mais le gouvernement néerlandais rejettent les critiques d'opposants tels que le politicien populiste et coronasceptique Thierry Baudet, qui affirme que le Pass est une façon d'imposer la vaccination.

"Utiliser le Pass coronavirus ne force personne à se faire vacciner. Vous pouvez aussi effectuer des tests pour pouvoir entrer quelque part, et pour l'instant cela reste gratuit", a expliqué le ministre de la Santé Hugo de Jonge.

Le port du masque de protection reste cependant obligatoire dans les transports publics et les aéroports, mais pas dans les trains ni sur les quais des tramways.

Vaccination, l'arme ultime au Royaume-Uni

Pour le Royaume-Uni, qui a levé la plupart des restrictions sanitaires en juillet, une troisième injection de vaccin sera proposée dès la semaine prochaine au plus de 50 ans et aux soignants.

Le pays enregistre environ 30 000 nouveaux cas par jour de Covid-19, avec plus de 1 000 patients sous respirateur. Il déplore plus de 134 000 décès depuis le début de la pandémie.

La vaccination est l'arme ultime malgré une nouvelle hausse des contaminations a estimé le premier ministre britannique Boris Johnson :

"Nous avons des niveaux plus élevés de cas quotidiens, des milliers de plus. Mais à bien des égards cruciaux, le peuple britannique, nous tous, collectivement et individuellement, sommes incomparablement mieux placés pour combattre la maladie. Plus de 80% des plus de 16 ans sont désormais doublement vaccinés, et environ 90% de la population adulte présentent des anticorps. Ces vaccins fonctionnent."

Plus de 80% des plus de 16 ans sont désormais doublement vaccinés, et environ 90% de la population adulte présentent des anticorps. Ces vaccins fonctionnent
Boris Johnson
Premier ministre du Royaume-Uni

La vaccination des 12-15 ans commencera donc aussi la semaine prochaine. Ils recevront une première, et pour le moment, unique dose du vaccin Pfizer/BioNTech.

Le gouvernement britannique se veut vigilant. En cas d'aggravation de la pandémie, le port du masque redeviendra peut-être obligatoire, un Pass sanitaire pourrait aussi être envisagé.

Sources additionnelles • AP, AFP