DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : transfert exceptionnel de huit patients en réanimation de Tahiti vers Paris

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy avec AFP
euronews_icons_loading
Des patients Covid-19 à l'aéroport de Papeete le 17 septembre 2021
Des patients Covid-19 à l'aéroport de Papeete le 17 septembre 2021   -   Tous droits réservés  SULIANE FAVENNEC/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Des patients Covid-19 ont été transférés de Tahiti, en Polynésie française, vers Paris.

15 000 kilomètres, 20 heures d'avion

Un transfert exceptionnel sur une distance de 15 000 kilomètres, avec escale en Guadeloupe, soit près de 20 heures d'avion, pour acheminer huit patients en réanimation, maintenus en coma artificiel.

A bord, ils ont été pris en charge par 35 soignants et par un imposant matériel médical, dont 18 bouteilles contenant près de 60 000 litres d'oxygène.

Le transfert de ces patients vers la métropole française doit permettre d'alléger la pression sur les services de réanimation en Polynésie, actuellement l'un des territoires français les plus durement touchés par l'épidémie de Covid-19.

"On a besoin d'aide"

"On a besoin d'aide actuellement, souligne Krid Ouarda, la chef du service de réanimation au Centre hospitalier de Polynésie française. C'est une proposition qui nous a été faite et qui est la bienvenue parce qu'on a subi une vague catastrophique et on subit encore les conséquences de cette vague puisqu'on est encore à une quarantaine, 45 lits au lieu de 18 lits de réanimation, donc on n'est pas encore sorti de la catastrophe, à l'hôpital en tout cas."

On a subi une vague catastrophique et on en subit encore les conséquences.
Krid Ouarda
Chef du service de réanimation au Centre hospitalier de Polynésie française

Alléger la pression sur les hôpitaux

"Ce que nous faisons-là est essentiel pour la survie des autres, insiste Édouard Fritch, le président de la Polynésie française. Il ne faut pas oublier que d'autres patients sont en attente de monter en réanimation et aujourd’hui, en évacuant une partie des malades qui sont en réanimation, permettra à d'autres malades effectivement d'être traités comme il le faut."

Ce que nous faisons-là est essentiel pour la survie des autres.
Edouard Fritch
Président de la Polynésie française

Allègement du confinement dès lundi

La pandémie de Covid-19 a déjà fait près de 600 morts en Polynésie, un petit territoire de 280 000 habitants. Sauf que les trois quarts de ces décès ont eu lieu au cours des six dernières semaines.

Un confinement est en vigueur depuis un mois. Il va toutefois être allégé dès ce lundi, notamment pour les élèves qui vont pouvoir faire leur rentrée des classes.

Les autorités locales notent une amélioration de la situation sanitaire, même si ce n'est pas encore suffisant. D'autant que le taux de vaccination reste bas. Seuls 46% des habitants ont reçu les deux doses.