Face au spectre d'un "Polexit", des milliers de Polonais manifestent leur attachement à l'Europe

Manifestation pro-européenne ce dimanche à Varsovie (Pologne), le 10/10/2021
Manifestation pro-européenne ce dimanche à Varsovie (Pologne), le 10/10/2021 Tous droits réservés Czarek Sokolowski/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Czarek Sokolowski/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A l'origine de ces manifestations, la décision vendredi de la Cour Constitutionnelle qui a contesté la primauté du droit européen sur le droit polonais

PUBLICITÉ

Le spectre d'un "Polexit" est brandi en Pologne après une décision de la Cour constitutionnelle qui a fait descendre des milliers de Polonais dans la rue.

Donald Tusk appelle à "sauver la Pologne"

Un gigantesque drapeau étoilé brandi à Varsovie. Ce dimanche, des milliers de Polonais se sont rassemblés pour marquer leur attachement à l'Union européenne après une décision de la Cour constitutionnelle qui fait planer le spectre d'un "Polexit".

Fer de lance de ce rassemblement pour l'Europe, Donald Tusk, l'ex-président du Conseil européen, avait appelé ses partisans à "sauver la Pologne" dans un message posté vendredi sur Twitter :

La Cour Constitutionnelle met le feu aux poudres

A l'origine de ces manifestations, la décision vendredi de la Cour Constitutionnelle qui a contesté la primauté du droit européen sur le droit polonais jugeant plusieurs articles des traités européens incompatibles avec la Constitution du pays.

La Cour, largement favorable au pouvoir en place, a également averti les institutions européennes de ne pas "agir au-delà de leurs compétences" en s'ingérant dans les réformes du système judiciaire polonais.

Bruxelles, qui envisage des sanctions, a rappelé à Varsovie que le "droit de l'Union européenne primait sur le droit national, y compris sur les décisions constitutionnelles".

Cette affaire ne fait que crisper davantage des relations tendues depuis l'arrivée au pouvoir en 2015 du parti ultra-conservateur Droit et Justice.

L'UE accuse régulièrement le gouvernement polonais de porter atteinte à l’État de droit et aux libertés, notamment à travers des réformes de l'appareil judiciaire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pologne: le Bélarus fait peser la crainte de l’arrivée de clandestins

La Pologne : la sentinelle de la défense européenne ?

OTAN : démonstration de force à la frontière entre la Pologne et la Lituanie