DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan se poursuit devant la Cour internationale de Justice

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy avec AFP
euronews_icons_loading
Le conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan se poursuit devant la Cour internationale de Justice
Tous droits réservés  NLICJ
Taille du texte Aa Aa

Le conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan se poursuit à La Haye devant la Cour internationale de justice, la plus haute juridiction de l'ONU habilitée à trancher les différents entre les États.

L'Arménie dénonce la "haine ethnique" de l'Azerbaïdjan

Face à la Cour, le représentant arménien a accusé l'Azerbaïdjan d'alimenter une haine ethnique envers la population arménienne.

"La haine ethnique que les autorités azerbaïdjanaises crachent presque quotidiennement est si répandue que la quasi-totalité de la société azerbaïdjanaise est touchée. Des générations et des générations sont endoctrinées dans cette culture de la peur et de la haine de tout ce qui est arménien", a déclaré Yeghishe Kirakosyan, le représentant de l'Arménie auprès de la Cour Internationale de Justice.

Des générations et des générations sont endoctrinées dans cette culture de la peur et de la haine de tout ce qui est arménien.
Yeghishe Kirakosyan
Représentant de l'Arménie auprès de la Cour Internationale de Justice

La riposte azerbaïdjanaise

La réponse de l'Azerbaïdjan est venue du vice-ministre des Affaires étrangères, qui a dénoncé l'attitude de l'Arménie au Haut-Karabakh, où se sont affrontés les deux pays.

"En agissant pour libérer ses territoires de l'occupation illégale de l'Arménie, l'Azerbaïdjan a agi, ou plutôt réagi. Non pas par animosité ethnique, mais en réponse à un usage flagrant et illégal de la force contre son peuple et son territoire souverain", a déclaré Elnur Mammadov.

La guerre a fait 6 500 morts

Il y a un an, l'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont livrés une courte guerre au Haut-Karabakh. Le conflit, qui a fait plus de 6 500 mors, s'est soldé par la défaite de l'Arménie.

Malgré la signature d'un cessez-le-feu et le déploiement de soldats russes de maintien de la paix, les tensions restent vives entre les deux ex-républiques soviétiques.