This content is not available in your region

2021, une année "désastreuse" pour la production française de miel

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Une apicultrice lors d'une manifestation à Paris pour alerter sur la disparition des abeilles, en juin 2018.
Une apicultrice lors d'une manifestation à Paris pour alerter sur la disparition des abeilles, en juin 2018.   -   Tous droits réservés  Francois Mori/AP

2021 est une année "désastreuse" pour l'apiculture française alerte l'UNAF, l'Union nationale de l'apiculture française. Entre 7 000 et 9 000 tonnes de miel devraient être produites, un niveau historiquement bas. C'est moitié moins qu'en 2020, qui avait été une bonne année pour les apiculteurs.

En cause, les mauvaises conditions météorologiques pendant le printemps et l'été, dues au changement climatique. Dans de très nombreuses régions, de longues périodes de gel, de froid et de pluies se sont succédé durant toute cette période. "Les abeilles n'ont ainsi pas pu bénéficier des floraisons", explique l'UNAF.

Hormis quelques bonnes années, comme 2020 ou 2014, la production française de miel est en baisse constante depuis plusieurs décennies. De quelque 35 000 tonnes par an dans les années 1990, elle est passée à moins de 15 000 tonnes en 2013, puis à 9 000 tonnes. en 2016, jusqu’aux niveaux historiquement bas de 2021.

Les colonies d'abeilles sont lourdement impactées par le changement climatique, l'arrivée d'espèces prédatrices comme les frelons asiatiques, mais aussi par l'utilisation massive de pesticides néonicotinoïdes. Ces derniers devaient être interdits définitivement en France en 2020, mais le gouvernement les a finalement ré-autorisé pour la culture de betterave, utilisée pour la production de sucre.

Cette chute du nombre de colonies n'impacte pas seulement la France. De nombreux pays européen ont subi d'importantes baisses de production ces dernières années, de même que des pays leaders, comme la Turquie ou les Etats-Unis. Un contexte qui favorise l'importation de miels originaires de Chine. Des produits souvent montrés du doigt par les apiculteurs européens qui le considèrent frauduleux en raison d’ajout de sucre.