This content is not available in your region

Sommet mondial de la santé : 70% du monde vacciné contre le Covid-19 d'ici mi-2022

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Sommet mondial de la santé : 70% du monde vacciné contre le Covid-19 d'ici mi-2022
Tous droits réservés  AP Photo

Au Sommet mondial de la santé à Berlin, une centaine de nations sont réunies jusqu'à mardi 26 octobre, pour dresser un bilan de la pandémie de COVID-19 mais surtout pour savoir s'en prémunir à l’avenir, notamment à travers une meilleure préparation aux épidémies et aux maladies émergentes.

"Les virus se déplacent rapidement, mais les données peuvent se déplacer encore plus vite." a affirmé Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'organisation Mondiale de la Santé (OMS) au deuxième jour du Sommet. "Avec les bonnes informations, les pays peuvent garder une longueur d'avance sur les risques émergents et sauver des vies. L'urbanisation, la déforestation, le changement climatique et l’intensification des pratiques agricoles augmentent les risques d'épidémies et de pandémies."

Pour le chef de l'OMS, même si la pandémie n'est pas encore terminée, la fin du Covid-19 est à portée de main. "La pandémie prendra fin lorsque le monde choisira d'y mettre fin, c'est entre nos mains, nous avons tous les outils dont nous avons besoin", avait lancé dimanche, le chef de l'OMS en préambule du sommet.

Objectif : vacciner 70% de la population de chaque pays en 2022

L'OMS a fixé comme objectif que 40% de la population de chaque pays soit vaccinée d'ici la fin de l'année et 70% d'ici le milieu de 2022.

"L'objectif est atteignable, mais seulement si les pays et les entreprises qui contrôlent l'approvisionnement traduisent leurs déclarations en actions", a affirmé le Dr Tedros, qui déplore régulièrement l'accaparement des vaccins anti-Covid par les pays riches.

"Les pays qui ont déjà atteint l'objectif de 40%, y compris tous les pays du G20 doivent céder leur place dans les livraisons de vaccins" au dispositif international Covax et au Fonds africain pour l'acquisition des vaccins (Avat) mis en place par l'Union africaine, a plaidé le Dr. Tedros.

Quant aux fabricants de vaccins, ils "doivent partager le savoir-faire, la technologie et les licences, ainsi que la renonciation aux droits de propriété intellectuelle".

L'OMS a également insisté sur la nécessité de se focaliser sur la recherche les nouvelles technologies pour éviter que l'une des maladies émergentes, ne se transforme en désastre sanitaire mondial comme celui du Covid-19 qui a fait plus de 4,9 millions de morts dans le monde.