PUBLICITÉ

Covid-19 : l'Autriche débute un nouveau confinement général

Covid-19 : l'Autriche débute un nouveau confinement général
Tous droits réservés Associated Press
Tous droits réservés Associated Press
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Commerces et marchés de Noël fermés, le pays alpin s'est réveillé lundi avec de nouvelles restrictions drastiques, en vigueur pour au moins trois semaines.

PUBLICITÉ

Des rues désertes et des magasins aux rideaux baissés, l'Autriche a débuté ce lundi son nouveau confinement. Les marchés de Noël ne font pas exception. L'envolée des cas de Covid-19 a conduit les autorités à franchir le pas de cette mesure drastique.

Et une autre mesure radicale se prépare : l'obligation pour tous les adultes de se faire vacciner. à partir du premier février prochain.

"Bien sûr, je suis ennuyée", réagit cette passante, "j_'étais déjà dans l'ambiance de Noël et j'aurais aimé aller sur les marchés de Noël, mais c'est comme ça. On ne peut rien y changer de toute façon. On ne peut que suivre les règles et faire pour le mieux"_.

Dans la population, certains souhaitent même aller plus vite. "Nous devrions mettre en place des vaccinations obligatoires immédiatement. C'était comme ça dans le passé. Quand j'étais enfant, je me suis fait vacciner à l'école - sans que ma mère ait à signer quoi que ce soit, sans qu'on lui demande. Nous avons tous survécu. Le gouvernement a un peu échoué sur ce dossier, mais on ne peut pas le blâmer pour tout - si les gens ne sont pas raisonnables, alors c'est comme ça," réagit cette autre habitante de Vienne.

Seul soulagement pour les Autrichiens, les écoles restent ouvertes. L'interdiction de sortir, sauf pour faire ses courses, se soigner ou faire du sport, restera en vigueur au moins jusqu'au 13 décembre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Autriche veut externaliser les demandes d'asile en Afrique

Des habitants de Vienne ont marché ce samedi contre le FPÖ, le parti d'extrême droite

Et le gagnant est...? Les socio-démocrates autrichiens se trompent de chef