EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

France : le professeur Raoult sanctionné d'un "blâme" par l'Ordre des médecins

Archive : le professeur Didier Raoult lors d'une conférence de presse à Marseille, le 27/08/2020
Archive : le professeur Didier Raoult lors d'une conférence de presse à Marseille, le 27/08/2020 Tous droits réservés CHRISTOPHE SIMON/AFP or licensors
Tous droits réservés CHRISTOPHE SIMON/AFP or licensors
Par euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le professeur Didier Raoult a été sanctionné d'un "blâme" par la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine. Il lui est reproché des infractions au code de déontologie médicale dans sa méthode de lutte contre le Covid-19.

PUBLICITÉ

Le professeur Didier Raoult a été sanctionné d'un "blâme" par la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine.
Il lui est reproché des infractions au code de déontologie médicale dans sa méthode de lutte contre le Covid-19.

Le professeur Didier Raoult, directeur de l'IHU de Marseille, a été sanctionné d'un "blâme" par l'Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine.
La chambre disciplinaire de cet Ordre s'est prononcée ce vendredi.
Cette instance était chargée d'analyser deux plaintes déposées contre le professeur marseillais par ses pairs fin 2020.

L'instance a publié cette sanction, la deuxième en importance après le simple avertissement, sans l'assortir des motivations de cette décision contre l'infectiologue marseillais de 69 ans.

Il était reproché au Pr Raoult plusieurs infractions au code de déontologie médicale dans sa promotion de l'hydroxychloroquine comme traitement contre le Covid-19, malgré l'absence d'effet prouvé aujourd'hui encore.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Beaucoup de doutes autour de la découverte d'un nouveau variant du Covid-19 à Marseille

L’Assemblée adopte un texte pour interdire les cigarettes électroniques jetables

Punaises de lit : le gouvernement veut "agir davantage"