This content is not available in your region

Un an après l'assaut du Capitole, Biden s'adresse à une Amérique toujours à cran

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Un an après l'assaut du Capitole, Biden s'adresse à une Amérique toujours à cran
Tous droits réservés  Jose Luis Magana/The Associated Press

C'était il y a un an. Le temple de la démocratie américaine, pris d'assaut par des partisans de Donald Trump, au moment où le Congrès validait l'élection de Joe Biden.

Le président américain doit s'exprimer ce jeudi dans l'imposant hall du Capitole, une prise de parole au cours de laquelle il ne devrait pas mâcher ses mots, selon sa porte-parole.

Depuis cet incident majeur, qui a fait cinq morts et des dizaines de blessés, des enquêtes ont été lancées et 704 dossiers d'inculpation ont été ouverts par le FBI.

"À ce jour, nous avons arrêté et inculpé plus de 725 personnes, dans presque tous les 50 États et le district de Columbia, pour leur rôle dans l'attaque du 6 janvier" a précisé mercredi Merrick Gerland, le procureur général des États-Unis.

"Dans nos enquêtes criminelles, il ne peut y avoir de règles différentes selon le parti politique ou l'affiliation d'une personne, selon que l'on soit amis ou ennemis, puissants ou impuissants" a-t-il ajouté.

De son côté, Donald Trump a annulé la conférence de presse qu'il comptait donner depuis la Floride ce jeudi, mais le milliardaire républicain persiste à dire que l'élection présidentielle lui a été volée, sans en apporter la preuve.

Une enquête parlementaire, doit déterminer quel a été son rôle dans l'assaut du Capitole et pourquoi sa réaction a été si tardive.