PUBLICITÉ

Frappée par une cyberattaque d'ampleur, l'Ukraine accuse la Russie

Frappée par une cyberattaque d'ampleur, l'Ukraine accuse la Russie
Tous droits réservés Thibault Camus/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Thibault Camus/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews avec Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Kiev pointe du doigt Moscou dans la cyberattaque qui a frappé plusieurs de ses ministères. Les Européens et les Américains condamnent le sabotage.

PUBLICITÉ

L'Ukraine a été frappée par une cyberattaque d'ampleur qui aurait visé plusieurs ministères, assurent les autorités ukrainiennes qui pointent du doigt la Russie alors que les tensions entre les deux pays s’intensifient chaque jour un peu plus.

Kiev assure avoir relevé des indices permettant d’établir l’implication russe dans ce piratage informatique.

"Nous savons tous que certains signaux et informations mènent aux mêmes techniques utilisés par la Fédération de Russie... C’est une agression de sa part à notre encontre", a dit Viktor Zhora, vice-président du Centre spécial de communication de l'État.

Les Européens et les Américains ont condamné le sabotage. L'OTAN a notamment annoncé la signature "dans les prochains jours" d'un accord avec l'Ukraine pour renforcer leur coopération dans ce domaine. De son côté, Washington accuse Moscou de préparer une opération "prétexte" pour envahir l'Ukraine. L’UE, elle, est attentive et parée à manœuvrer.

"Nous sommes à un moment charnière [...] L'UE est clairement prête à répondre directement à toute agression, mais notre préférence va naturellement vers le dialogue et les négociations", a insisté me haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell.

Pour tenter de désamorcer la crise explosive avec la Russie, le président ukrainien a proposé une rencontre à trois avec ses homologues américain et russe. Moscou a dit ne pas voir l’intérêt de reprendre ces discussions à court terme, diffusant, en parallèle, des images de manœuvres militaires avec 2 500 soldats et une centaine de chars, se déroulant à une cinquantaine de kilomètres de la frontière ukrainienne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Renforcer la cybersécurité de l’Union européenne

Tensions Russes-Occidentaux : renforts armés des deux côtés de la frontière ukrainienne

Intense activité diplomatique pour éviter la guerre entre Occidentaux et Russes