This content is not available in your region

Guerre Russie/Ukraine : au 24e jour de conflit, l'armée russe intensifie son offensive

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Guerre Russie/Ukraine : au 24e jour de conflit, l'armée russe intensifie son offensive
Tous droits réservés  Andrew Marienko/Associated Press

Le point sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Des images diffusées ce samedi par le ministère russe de la Défense ont été présentées par ce dernier comme des frappes aériennes sur des véhicules de l’armée ukrainienne.

Moscou a également annoncé avoir utilisé, vendredi, des missiles hypersoniques "Kinjal" pour détruire un entrepôt souterrain d’armements dans l’Ouest de l’Ukraine.

La Russie n'avait jusque-là jamais fait état de l'emploi de ce missile balistique dans les deux conflits où elle est belligérante, l'Ukraine et la Syrie.

Ce type de missiles, très manœuvrable, défie tous les systèmes de défense anti-aérienne, selon Moscou.

Site militaire ukrainien dévasté

Des dizaines de personnes ont été tuées dans une frappe vendredi contre une caserne militaire dans le sud de l'Ukraine, à Mykolaïv, ont raconté samedi des témoins à l'AFP.

"Pas moins de 200 soldats dormaient dans les baraquements", selon Maxime, un militaire de 22 ans interrogé sur place. "Au moins 50 corps ont été extraits, mais on ne sait pas combien il en reste sous les décombres", poursuit le jeune soldat. Evguéniï, un autre militaire sur place, estime que les frappes pourraient avoir fait 100 morts.

Le site qui se trouve dans le nord de Mykolaïv a été complètement dévasté après avoir été frappé par six roquettes vendredi matin.

Zelensky demande des pourparlers sérieux

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé samedi qu'il était temps pour Moscou d'accepter de se "réunir" pour "discuter" sérieusement de paix afin d'éviter à la Russie des conséquences "sur plusieurs générations".

"Des négociations portant sur la paix et la sécurité pour l'Ukraine sont la seule chance pour la Russie de minimiser les dégâts causés par ses propres erreurs", a déclaré M. Zelensky dans une vidéo publiée sur Facebook, filmée de nuit dans une rue déserte.

"Il est temps de nous réunir. Il est temps de discuter. Il est temps de restaurer l'intégrité territoriale et la justice pour l'Ukraine", a plaidé le chef d'Etat.

Le président ukrainien s'est aussi adressé ce samedi aux Suisses, devant des milliers de personnes massées devant le Parlement de Bern, blâmant les entreprises qui comme Nestlé poursuivent leurs activités en Russie malgré la guerre et appelant au gel des avoirs des proches du Kremlin dans les banques suisses.

L'Ukraine a également appelé, samedi, la Chine, allié stratégique de Moscou, à finir par "condamner la barbarie russe".

Moscou affirme être dans Marioupol

L'armée russe affirme avoir réussi à pénétrer dans Marioupol assiégée et combattre en centre ville aux côtés de troupes de la "république" séparatiste de Donetsk.

La prise de Marioupol serait un important tournant dans la guerre et permettrait à la Russie d'assurer une continuité territoriale entre ses forces venues de Crimée annexée (Sud) et les troupes du Donbass (Est).

Danseurs étoiles pour l'Ukraine

De la Russie à l'Argentine, en passant par le Japon, la France ou Cuba, des stars internationales du ballet offrent samedi à Londres un grand gala humanitaire pour l'Ukraine, afin de lever des fonds et envoyer "un message d'unité" contre cette guerre "horrible".

"En tant qu'artistes, nous avons du talent et nous devons l'utiliser pour dire ce en quoi nous croyons. L'art a une voix et c'est la voix que nous utilisons", a expliqué à l'AFP l'Ukrainien Ivan Putrov, coordinateur du gala et ex-danseur principal du Royal Ballet de Londres.

Telegram et WhatsApp échappent au blocage

Les messageries WhatsApp et Telegram ont été épargnées, pour l'instant, par les blocages des autorités russes qui ont frappé leurs concurrents, mais demeurent en sursis, selon des experts.

Depuis le début de l'invasion de l'Ukraine, Facebook, Twitter et Instagram ont été successivement désactivés en Russie, tandis que TikTok a, de lui-même, suspendu la possibilité de télécharger de nouveaux contenus.

Approvisionnement en gaz : Berlin inquiet

L'Allemagne, très dépendante de la Russie pour son approvisionnement en hydrocarbures, risque de manquer de gaz l'hiver prochain, a déclaré samedi le ministre de l'Economie qui multiplie les démarches pour éviter ce scénario.

L'approvisionnement en gaz "n'est pas encore complètement garanti", a déclaré Robert Habeck dans un entretien à la radio Deutschlandfunk.

"Les gens continuent de fuir"

Plus de 3,3 millions de réfugiés ont désormais fui l'Ukraine depuis l'invasion russe, ont indiqué samedi les Nations unies, tandis que près de 6,5 millions de personnes seraient déplacées à l'intérieur du pays.

Le HCR, l'agence des Nations unies pour les réfugiés, a précisé que 3 328 692 Ukrainiens ont quitté le pays depuis le début de la guerre le 24 février. En outre 58 030 autres ont rejoint les chemins de l'exode depuis son précédent bilan de vendredi.

"Les gens continuent de fuir parce qu'ils ont peur des bombes, des frappes aériennes et des destructions aveugles", a déclaré le chef du HCR, Filippo Grandi. "L'aide est vitale mais ne peut pas mettre fin à la peur. Seul l'arrêt de la guerre peut le faire", a-t-il commenté.

Environ 90 % des personnes qui ont fui sont des femmes et des enfants. Les hommes ukrainiens âgés de 18 à 60 ans peuvent en effet être appelés sous les drapeaux et doivent rester dans leur pays.

Couloirs humanitaires pour évacuer les civils

L'Ukraine et la Russie ont convenu d'ouvrir 10 couloirs humanitaires pour évacuer les civils. Cela comprend un corridor dans la ville portuaire assiégée de Marioupol, plusieurs dans les régions de Kyiv et de Lougansk.

Olena Zelenska, la femme du président ukrainien Volodymyr Zelenski, a appelé le Conseil œcuménique des Églises (COE), une organisation représentant 580 millions de chrétiens à travers le monde, à contribuer à organiser de "véritables couloirs humanitaires" en Ukraine.

"Connaissant l'expérience du Conseil œcuménique des Églises dans le règlement des crises humanitaires, nous vous demandons d'aider, notamment par le biais d'agences affiliées, l'Ukraine et les Ukrainiens qui fuient actuellement la guerre", lui a écrit Mme Zelenska dans une lettre diffusée par la présidence ukrainienne.

"Je vous demande tout d'abord de devenir des médiateurs dans l'organisation de véritables couloirs humanitaires", a-t-elle ajouté.

Le Conseil œcuménique des Églises rassemble 352 Églises et autres communautés d'Églises d'une centaine de pays et territoires comprenant la plupart des Églises orthodoxes, un grand nombre d'Églises anglicanes, baptistes, luthériennes, méthodistes et réformées, ainsi que de nombreuses Églises unies et indépendantes, d'après son site internet.