This content is not available in your region

À Belgrade, opposants russes et biélorusses se joignent aux Ukrainiens contre la guerre

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
À Belgrade, opposants russes et biélorusses se joignent aux Ukrainiens contre la guerre
Tous droits réservés  AP / Darko Vojinovic

Ils sont Ukrainiens, Serbes, ou opposants russes et biélorusses et se sont rassemblés ce lundi dans le centre de la capitale serbe, Belgrade, pour s'opposer à l'invasion de l'Ukraine.

"Non à la guerre", "Poutine, stop" ou encore "Gloire à l'Ukraine" pouvait-on lire sur les panneau de ces protestataires, qui arboraient presque tous un drapeau bleu et jaune sur leurs épaules.

"Nous devons être solidaires, nous devons nous unir contre la violence explique" Sasha Polovinska, chanteuse ukrainienne ayant trouvé refuge à Belgrade.

"C'est très important, c'est le but de la manifestation parce que la Russie en ce moment est l'agresseur, ce n'est pas un pays ami, c'est un agresseur total pour l'Europe et pour tous les pays".

"Je pleure tous les jours, ma famille est là-bas" regrette Olga, ukrainienne âgée d'une cinquantaine d'année. Svetlana, elle aussi, dit se sentir mal à cause de "ce qui arrive à mon pays, à mes amis, à ma famille, il faut que ça s'arrête" déplore-t-elle.

Quelques Russes et Biélorusses sont venus grossir les rangs des manifestants, assurant tour à tour de leur soutien au peuple ukrainien.

"Vive la Biélorussie, Gloire à l'Ukraine !" a lancé une jeune bélarusse, Darija.

"Nous sommes avec vous et nous serons toujours avec vous. Pour notre et votre liberté" a-t-elle scandé.

"Ukraine, nous t'aimons, pas de guerre, pas de guerre. Non à la guerre" a pour sa part lancé Petar, jeune russe vivant en Serbie 

Cette manifestation de soutien à l'Ukraine est la deuxième à se tenir dans la capitale serbe depuis le début de la guerre. Belgrade, un ville qui a elle aussi connu en 1999 des bombardements. L'OTAN y avait mené des frappes contre des cibles serbes durant la guerre du Kosovo.