Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Canada : moins de sirop d'érable à cause du dérèglement climatique

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec EBU et France Télévisions
Arny Naweza place le couvercle d'un seau sur un érable qu'elle a entaillé, samedi 13 mars 2021 à Ottawa, en Ontario.
Arny Naweza place le couvercle d'un seau sur un érable qu'elle a entaillé, samedi 13 mars 2021 à Ottawa, en Ontario.   -   Tous droits réservés  Photo : Justin Tang (AP)

Le sirop d'érable produit dans la région de Québec au Canada représente les deux tiers de la production mondiale. Mais depuis plusieurs années, les érables ne parviennent pas à faire face aux changements climatiques. 

En ce mois d'avril, la saison a déjà commencé. Alan Bryson, producteur de sirop, s'apprête à récolter l'eau d'érable mais celle-ci ne vient pas. La précieuse sève sort normalement des robinets installés sur les troncs. La sève est ensuite bouillie pour en extraire le sirop. 

Depuis deux ans, la météo est imprévisible : le dégel du printemps arrive trop vite et raccourcit la récolte. Pour l'instant, Alan Bryson et son équipe ont réussi à récolter suffisamment de sève pour produire 10 litres de sirop. Mais pour faire une bonne saison, ils doivent en produire 9 500 litres. 

Pour tenter d'améliorer la production, ils ont reçu l'autorisation d'entailler plus d'érables. Un droit que des milliers d'autres producteurs québécois ont également obtenu. 

La situation est tendue car en parallèle des réserves de sirop qui sont au plus bas, la consommation mondiale a bondi de 20% depuis la pandémie de Covid-19.