This content is not available in your region

Iran : une manifestation dispersée avec des gaz lacrymogènes et tirs de sommation

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Iran
Iran   -   Tous droits réservés  Mohammad Amin Ansari/AP

La police iranienne a fait usage de gaz lacrymogènes et a tiré des coups de semonce pour disperser une manifestation dans le sud-ouest du pays après l'effondrement d'un immeuble ayant fait 28 morts, ont rapporté samedi des médias locaux.

Lundi, l'immeuble Metropol de 10 étages, en construction à Abadan, l'une des principales villes de la province du Khouzestan, s'est partiellement écroulé au coeur d'une rue très fréquentée.

Des manifestations nocturnes ont lieu depuis mercredi à Abadan et d'autres villes du Khouzestan pour réclamer des poursuites à l'encontre des responsables de cette catastrophe, l'une les plus meurtrières depuis des années en Iran.

D'autres ont également eu lieu vendredi dans plusieurs villes du centre de l'Iran, dont Ispahan, Yazd et Shahin, en solidarité avec les familles des victimes, a rapporté l'agence de presse Fars.

Samedi, le bilan s'élevait à 28 morts après la découverte de deux cadavres, a indiqué le ministre de l'Intérieur Ahmad Vahidi, selon l'agence de presse d'Etat Irna.

En 2017, l'effondrement dans le centre de Téhéran du Plasco Building, un centre commercial de 15 étages datant du début des années 1960, avait fait 22 morts, dont 16 pompiers.