Nucléaire iranien : l'UE et Téhéran annoncent la reprise prochaine des négociations

Le chef de la diplomatie de l'UE et le ministre des affaires étrangères iranien à Téhéran, le 26/06/2022
Le chef de la diplomatie de l'UE et le ministre des affaires étrangères iranien à Téhéran, le 26/06/2022 Tous droits réservés JPNHK
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En visite surprise à Téhéran, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell a annoncé, aux côtés de son homologue iranien, la reprise des pourparlers suspendus depuis mars

PUBLICITÉ

Une visite à Téhéran pour impulser la reprise prochaine des pourparlers sur le nucléaire iranien. Le chef de la diplomatie de l'Union européenne a fait le déplacement dans la capitale iranienne ce week-end.

Josep Borrell s'est entretenu avec son homologue iranien Hossein Amir-Abdollahian, avant d'annoncer ce dimanche lors d'une conférence de presse conjointe, la reprise dans les "prochains jours" des négociations interrompues depuis mars.

"Il est important pour l'Iran de percevoir tous les bénéfices économiques de l'accord de 2015", a dit le ministre des affaires étrangères iranien.

Josep Borrell a expliqué que sa visite visait à sortir de l'impasse. "Trois mois se sont écoulés, nous avons besoin d'accélérer notre travail", a-t-il dit.

Contacts "indirects" entre l'Iran et les Etats-Unis

Pour débloquer le processus, les dirigeants ont indiqué que des contacts "indirects" auraient lieu rapidement entre les Etats-Unis et l'Iran, "dans un pays du Golfe".

Des pourparlers ont été lancés à Vienne il y a plus d'un an, pour réintégrer Washington à l'accord de 2015, suite au retrait décidé par l'administration Trump en 2018. L'accord vise à garantir le caractère civil du programme nucléaire de l'Iran en échange d'une levée progressive des sanctions qui asphyxient l'économie iranienne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les exportations de véhicules iraniens vers la Russie vont reprendre

Moscou et Téhéran unis contre les sanctions

Huit ans après, que reste-t-il de l'accord passé entre l'Occident et l'Iran sur le nucléaire ?