Guerre en Ukraine : la situation au 8 novembre, cartes à l'appui

La guerre en cartes, par Sasha Vakulina - Lyon, le 08/11/2022
La guerre en cartes, par Sasha Vakulina - Lyon, le 08/11/2022 Tous droits réservés Euronews
Par Oleksandra Vakulina
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les forces russes poursuivent leurs préparatifs défensifs dans la région de Kherson mais aussi à Marioupol

PUBLICITÉ

Les forces russes ont poursuivi leurs préparatifs défensifs dans la région de Kherson ces derniers jours. Des sources militaires ukrainiennes ont rapporté que les troupes russes tentent de tenir les lignes occupées dans la direction de Kherson, indique l'ISW, l'Institut pour l'étude de la guerre, dans sa dernière évaluation.

Des sources russes et ukrainiennes continuent d'affirmer que les troupes russes facilitent la soi-disant évacuation de civils de la rive ouest du fleuve Dnipro, ce qui indique une inquiétude constante quant aux avancées ukrainiennes.

Les autorités d'occupation russes entament probablement une nouvelle phase de réinstallation des résidents de la région de Kherson : de manière privée et non organisée.

Selon l'ISW, en agissant de la sorte, les responsables russes pourraient créer de nouvelles conditions d'information pour accuser les forces ukrainiennes de mettre en danger la vie des civils en présentant la fin des évacuations centralisées et dirigées par l'administration comme nécessaire pour protéger les civils.

L'imagerie satellite géolocalisée de début novembre montre les lignes défensives russes à Kakhovka, Hola Prystan et Ivanivka, à 60 km au sud-ouest de la ville de Kherson - toutes situées sur la rive est de la rivière Dnipro.

"Dents de dragons" autour de Marioupol

Kherson n'est pas la seule région où les forces russes préparent des lignes de défense, indique le ministère britannique de la défense dans sa dernière mise à jour des renseignements.

La Russie a commencé à construire des structures défensives autour de la ville occupée de Marioupol, dans le sud de l'Ukraine. Deux usines produisent à cette fin des structures antichars pyramidales en béton, appelées dents de dragon.

Ces structures ont probablement été installées entre Marioupol et le village de Nikolske, et du nord de Marioupol au village de Staryi Krym. Marioupol fait partie du " pont terrestre " de la Russie vers la Crimée, une ligne de communication logistique essentielle.

Cette activité suggère que la Russie fait un effort significatif pour préparer des défenses en profondeur derrière sa ligne de front actuelle, susceptibles de prévenir toute avancée rapide de l'Ukraine en cas de percée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : Kyiv nie la prise de Krynki par l’armée russe

Ukraine : les trains devenus indispensables depuis le début de la guerre

L'activité russe à Adiivka "s'est considérablement ralentie" depuis la prise de la ville