Bataille de Bakhmout, front nord, pénuries d'électricité... Le point sur la guerre en Ukraine

Une scène de rue à Bakhmout, en partie détruite (18/12/22)
Une scène de rue à Bakhmout, en partie détruite (18/12/22) Tous droits réservés Libkos/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Libkos/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La zone de Bakhmout, dans la région de Donetsk, demeure l'un des points chauds du conflit.

PUBLICITÉ

Des soldats ukrainiens se ravitaillent avant de repartir sur la ligne de front de Bakhmout, l'un des points chauds du conflit dans l'est du pays. 

Depuis la perte de Kharkiv puis de Kherson, les forces russes sont à la recherche d'une victoire significative, mais ils se heurtent depuis des mois à la résistance ukrainienne. En partie vidée de ses 70 000 habitants, Bakhmout est aujourd'hui défigurée par les bombardements.

"Il est clair que Vladimir Poutine a besoin de Bakhmout comme cadeau de nouvel an. Dans son discours de fin d'année, il veut annoncer une grande victoire et la propagande russe fait tout pour exagérer l'importance militaire de Bakhmout qui en réalité est faible", dit Ivan, commandant de section_.
_

Vladimir Poutine se rend ce lundi chez son allié Bélarus qui sert de base arrière à son armée depuis le début du conflit. Craignant une offensive de ce front nord, le président ukrainien Volodymyr Zelensky dit avoir fait de la protection de cette frontière une "priorité constante", envisageant "tous les scénarios possibles."

L'autre inquiétude constante pour Kyiv et la population ukrainienne concerne l’accès à l'électricité alors que les frappes russes sur les infrastructures civiles ont causé d'importantes pénuries en plein hiver. Les habitants peuvent se réchauffer et recharger leurs téléphones dans l'une des nombreuses structures temporaires baptisées "Point d’invincibilité".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Poutine prône un renforcement des liens militaires avec le Bélarus

Guerre en Ukraine : la défense aérienne reste la priorité

Guerre en Ukraine : Kyiv désespère d'obtenir davantage d'aide de ses alliés