Masters de Jérusalem : Tato Grigalashvili met le feu, Marie-Ève Gahié échoue en finale

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Tato Grigalashvili, remporte la médaille d'or dans la catégorie des -81 kg
Tato Grigalashvili, remporte la médaille d'or dans la catégorie des -81 kg   -   Tous droits réservés  Tamara Kulumbegashvili - IJF

La ville historique de Jérusalem a accueilli ce mercredi la deuxième journée du Masters de judo. De nombreux passionnés de judo ont rempli le Païs Arena de Jérusalem, impatients d'assister à une nouvelle journée riche en émotions.

Tato Grigalashvili, au sommet de son art

La catégorie des -81kg comptait quelques-uns des judokas les plus talentueux du monde. Le champion du monde en titre, Tato Grigalashvili, a livré une prestation digne des plus grands, réussissant à se hisser jusqu'en finale.

De l'autre côté du tableau se trouvait l'ancien champion du monde azerbaïdjanais Saeid Mollaei, qui a battu en demi-finale le champion du monde 2021 Matthias Casse.

En finale, un contre astucieux a permis au Géorgien Grigalashvili de terminer l'année 2022 en beauté en remportant la médaille d'or.

Les médailles ont été remises par Miri Regev, député du parlement israélien.

"Bien sûr, je suis très heureux grâce au soutien des enfants présents ici, je peux sentir l'énergie qu'ils dégagent. Non seulement à Tbilissi, mais aussi au niveau international. Je suis très fière d'être un modèle pour eux, pour la jeune génération, pour les enfants. C'est incroyable de voir à quel point ils m'aiment, cela me donne tellement de motivation et de force, merci à tous les enfants pour leur soutien", a dit Tato Grigalashvili après son titre au Masters de Jérusalem. 

Marie-Ève Gahié en argent

Chez les -73 kg, le Brésilien Daniel Cargnin était ravi de remporter son tout premier titre en Masters. Il a reçu sa médaille des mains de Naser Al Tamimi, trésorier général de la FIJ.

La vice championne olympique Michaela Polleres a remporté la médaille d'or en battant la Française Marie-Ève Gahié dans la catégorie des -70 kg. L'Autrichienne s'est imposée dans le golden score.

C'est Vladimir Barta, directeur sportif de la FIJ, qui lui a remis sa médaille.

"L'ambiance était très cool. En Israël, c'est toujours comme ça et je pense que c'est très agréable, je me sens super bien, je suis tellement heureuse", a dit Michaela Polleres.

Dans la catégorie des -63kg, la triple championne du Masters, la Japonaise Takaichi Miku, a dominé son adversaire kosovare, Laura Fazliu. Elle remporte ainsi son quatrième titre au Masters.

Agron Kuka, président de la Fédération de judo du Kosovo, a remis les médailles.

Les enfants à l'honneur

Les enfants de l'association Shalva ont eu la chance de pouvoir accéder aux tatamis et de s'exercer au judo devant un public très enthousiaste.

Les judokas israéliens ont une fois de plus fait preuve d'une grande créativité et ont offert à leur public des moments inoubliables.

Jérusalem attend avec impatience la dernière journée du Masters de judo, qui aura lieu jeudi.