PUBLICITÉ

Les pires catastrophes ferroviaires enregistrées ces dernières décennies

Image d'archive
Image d'archive Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par Joshua Askew & David Mac Dougall, Sudesh Baniya (Traduit de l'anglais)
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Fort heureusement, les catastrophes ferroviaires sont de moins en moins fréquentes dans l'Union européenne. L'harmonisation des normes de sécurité a joué un grand rôle ces dernières décennies

PUBLICITÉ

Le terrible accident de train survenu en Grèce cette semaine, qui a fait au moins 42 morts et des dizaines de blessés, est l'une des pires catastrophes ferroviaires survenues en Europe ces dernières années.

Cette tragédie va toutefois à l'encontre d'une tendance générale à la baisse dans l'Union européenne en termes de nombre d'accidents ferroviaires et de décès.

Afin d'harmoniser le marché intérieur de l'Union européenne, plusieurs paquets législatifs d'ampleur ont permis de renforcer la sécurité ferroviaire dans l'UE ces dernières décennies.

Régulièrement, les Etats sont rappelés à l'ordre et risquent même des sanctions en cas de non-respect de la législation européenne.

Voici néanmoins quelques-unes des plus grandes catastrophes ferroviaires de ces dernières années.

Autriche, Kaprun (2000)

155 skieurs ont été tués en l’an 2000 à Kaprun. La plupart des victimes se trouvaient dans un funiculaire se rendant sur le glacier Kitzsteinhorn, au centre du pays. Plusieurs autres personnes ont été tuées dans le funiculaire descendant et dans la gare. Seules 12 personnes ont survécu à un incendie.

Bioče, Monténégro (2006)

Une défaillance du système de freinage a provoqué le déraillement d'un train à Bioče au Monténégro, faisant au moins 45 morts dont cinq enfants. Le train a dévalé un ravin de 100 mètres au-dessus d'une rivière, à environ 10 km au nord de la capitale Podgorica. 184 personnes ont été blessées dans ce qui fut la pire catastrophe ferroviaire du Monténégro.

Eschede, Allemagne (1998)

Un train à grande vitesse a déraillé et s'est écrasé sur un viaduc qui enjambait la voie ferrée. Le pont s'est ensuite effondré sur le train Hanovre-Hambourg. Au total, 101 personnes ont été tuées et 88 autres blessées. La cause du déraillement était une fissure de fatigue sur une roue.

Galice, Espagne (2013)

80 personnes ont été tuées et plus de 140 autres ont été blessées lorsqu'un train à grande vitesse a déraillé près de Saint-Jacques-de-Compostelle en juillet 2013. Une enquête a révélé que le train en provenance de Madrid roulait à 179 km/h sur un tronçon de voie où la vitesse est limitée à 80 km/h. Il s'agit de la pire catastrophe ferroviaire en Espagne depuis 1972.

Les enquêteurs ont également découvert que le conducteur avait parlé sur son téléphone portable quelques instants avant l'accident.

Lac Balaton, Hongrie (2003)

Au moins 32 touristes allemands ont été tués en Hongrie lorsque leur autocar à impériale a été coupé en deux par un train de voyageurs. L'autocar traversait les voies ferrées près de Siofok, sur les rives du lac Balaton, à environ 100 kilomètres au sud-ouest de Budapest.

L'autocar transportait principalement des touristes âgés originaires des États septentrionaux de Basse-Saxe et du Schleswig-Holstein, selon le ministère allemand des Affaires étrangères.

En France, des catastrophes historiques

Le pire accident ferroviaire survenu en France après 1945 s’est produit en juin 1971 à Vierzy, au sud de Soissons (Aisne). Suite à l’effondrement de la voûte d’un tunnel, causé par des vibrations, 108 personnes ont trouvé la mort dans cette tragédie.

Le second accident le plus meurtrier s’est produit en juin 1988 en gare de Lyon à Paris, dans la gare souterraine. Un train est entré en collision avec un autre convoi qui était à quai. Bilan : 59 morts.

La troisième catastrophe en nombre de décès constatés est survenue en novembre 2015 à Eckwersheim (Bas-Rhin). Onze personnes ont été tuées lors du déraillement d’une rame d’essai de TGV sur la nouvelle ligne Paris-Strasbourg.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Accident de train en Grèce : le chef de gare a "avoué une erreur" (porte-parole gouvernement)

No Comment : catastrophe ferroviaire en Indonésie

Espagne : une collision ferroviaire fait 13 blessés