PUBLICITÉ

Les relations entre Pékin et Moscou "au plus haut niveau", selon Vladimir Poutine

Vladimir Poutine et Xi Jinping à Moscou, le 21 mars 2023
Vladimir Poutine et Xi Jinping à Moscou, le 21 mars 2023 Tous droits réservés Sergei Karpukhin/Sputnik
Tous droits réservés Sergei Karpukhin/Sputnik
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président chinois et Vladimir Poutine doivent signer des documents très importants de portée diplomatique et économique au deuxième jour de la visite de Xi Jinping en Russie.

PUBLICITÉ

"Vigoureuses, saines et stables": c'est avec ses adjectifs que Xi Jinping a défini les relations sino-russes actuelles, après une série d'entretiens avec le dirigeant russe Vladimir Poutine ce mardi. Les deux parties ont également signé plusieurs documents très importants de portée diplomatique et économique, soutenant une coopération accrue, une vision du monde commune face à l'hégémonie américaine.

"La Russie est un fournisseur stratégique de pétrole et de gaz naturel, y compris de GNL, de charbon et d'électricité. Des centrales nucléaires sont en cours de construction. Les entreprises russes sont capables de répondre à la demande croissante en ressources énergétiques de l'économie chinoise" a annoncé Vladimir Poutine lors de la conférence de presse. 

Son homologue chinois, Xi Jinping, a ajouté: "je suis prêt à travailler avec Monsieur le Président pour concrétiser des plans dans le cadre de nos relations bilatérales, et de contribuer au développement et à la revitalisation de nos deux pays."

Vladimir Poutine a également déclaré que la Russie était prête à aider Pékin en remplaçant les entreprises occidentales qui ont quitté la Russie à cause de la guerre en Ukraine et des sanctions par des groupes chinois.

La Chine appelle officiellement à la paix en Ukraine, mais sans condamner l'invasion russe. Le renseignement américain affirme que la Chine envisage de livrer des armes à la Russie mais reconnaît ne pas en avoir vu pour l'instant de signes ou de preuves. Pékin dément d'ailleurs avoir un tel projet. Moscou pourrait en revanche être tenté d'accepter des transferts de technologie militaire vers la Chine, en échange d'une coopération économique accrue dont la Russie a besoin pour limiter les effets des sanctions occidentales.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La guerre en Ukraine en cartes : pourquoi la ville de Djankoï en Crimée est si importante

La Russie poursuit son offensive dans le nord-est de l'Ukraine

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur