PUBLICITÉ

En Ukraine, un centre pour soigner le stress post-traumatique des soldats

Nikon passe sa permission à soigner ses traumatismes et son anxiété
Nikon passe sa permission à soigner ses traumatismes et son anxiété Tous droits réservés Danish Broadcasting Corporation
Tous droits réservés Danish Broadcasting Corporation
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Ukraine, un centre accueille des soldats atteints de stress post-traumatique pour des séjours de courtes durées. Objectif : leur permettre de repartir sur le front.

PUBLICITÉ

Soigner ses blessures, mais aussi son âme... En Ukraine, les victimes de syndrômes post-traumatique se mutiplient, en particulier parmi les soldats partis au front. Ils sont pris en charge dans ce centre, où ils peuvent se reposer et se confier.

Combattant sur le front Est le Donbass, Nikon vient tout juste d'obtenir sa permission. Il souffre d'anxiété et de stress. "J'ai vu comment les balles traversaient les arbres et continuaient à voler. On ne les voit pas, on les entend, c'est comme un sifflet pfiou, pfiou, pfiou."

Le centre ne propose que des séjours de quelques jours pour soulager les angoisses les plus fortes. Un bref instant de répis... avant de retourner combattre. 

"Nous avons besoin qu'ils rentrent et terminent la mission, donc si nous les laissons deux ou trois semaines dans ces conditions, ce sera trop" explique Oleksandr Vasylkovskyj, responsable de la Fondation Invincibilité qui gère le centre.

Volontaires et psychologues acceuillent une centaine de combattants chaque semaine pour s'assurer qu'ils tiennent bon pendant les combats. Selon le gouvernement ukrainien, près de 60 % des soldats seraient en état de stress post-traumatique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ancien astronaute américain, il veut aider les Ukrainiens

L’Ukraine, "facteur déterminant" pour l’avenir des relations UE-Chine

La frappe à Kharkiv fait 16 morts, Zelensky évoque la concentration de troupes russes