Au Soudan, état major et FSR rejettent toute négociation

Khartoum, au Soudan, théâtre des combats entre l'armée soudanaise et les FSR
Khartoum, au Soudan, théâtre des combats entre l'armée soudanaise et les FSR Tous droits réservés -/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pas de négociations en vue entre l'armée soudanaise et les paramilitaires des FSR. Les deux parties ont également rejeté les demandes de trêve de l'ONU.

PUBLICITÉ

L'armée soudanaise a exclu toutes négociations avec les Forces de soutien rapide, tant que celles-ci ne se seront pas rendues. Cette déclaration de l'état major de Khartoum intervient quelques heures après la nouvelle tentative de cessez-le-feu, demandé par l'ONU pour fêter la fin du Ramadan.

Les Nations Unies et la ligue arabe craignent d'autres victimes. "Selon les derniers rapports, 330 personnes sont mortes et près de 3 200 personnes ont été blessées depuis le 15 avril à la suite de combats entre le gouvernement et les groupes armés à Khartoum et dans d'autres États, dont le Darfour" a déclaréDr. Ahmed Al-Mandhari, directeur régional de l'OMS pour la Méditerranée orientale.

Ces combats font suite à des semaines de rivalité entre les deux généraux, qui ont pris le pouvoir lors d'un coup d'État en 2021, et mit fin à la transition démocratique soudanaise.

Ces 5 derniers jours, des milliers de personnes ont fui le pays, y compris des militaires. Le Tchad voisin a déclaré qu'il avait hébergé plus de 300 soldats qui avaient quitté le Soudan après le début des combats.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Soudan : les Etats-Unis et la France évacuent ressortissants et diplomates

Au Soudan, 4e jour de combats intenses malgré les appels au cessez-le-feu

No Comment : au Soudan, déjà près de trois millions de réfugiés