Guerre en Ukraine : la situation au 24 avril 2023, cartes à l'appui

Sasha Vakulina, euronews
Sasha Vakulina, euronews Tous droits réservés Lyon
Par Sasha Vakulina (adapté de l'anglais)
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sasha Vakulina d'euronews fait le point quotidien sur la guerre en Ukraine et revient sur des mouvements militaires ukrainiens à Kherson non confirmés par l'état-major ukrainien.

PUBLICITÉ

Décrivant l'ordre de bataille russe actuel en Ukraine, l'Institut pour l'étude de la guerre a indiqué que les forces russes en Ukraine opéraient en formations décentralisées et largement dégradées sur l'ensemble du théâtre des opérations. Le centre de réflexion basé aux Etats-Unis précise que le schéma de déploiement actuel suggérait que la plupart des unités ukrainiennes disponibles étaient déjà en ligne et engagées dans des opérations offensives ou défensives.

Côté russe, l'engagement militaire autour de Bakhmout suggère que le commandement militaire russe donnerait de plus en plus la priorité à l'achèvement de la prise de la ville, si possible avant le début de la contre-offensive ukrainienne.

Quand au groupe paramilitaire Wagner, il continuerait de subir de lourdes pertes. Mais il pourrait bien être en mesure d'achever la prise de la ville. Pour maintenir l'avance de Wagner au-delà de son point culminant, le ministère russe de la Défense a dû engager des formations aéroportées sur les flancs nord et sud-ouest afin de permettre à Wagner de se concentrer presque entièrement sur la lutte urbaine.

En revanche, le groupement russe de la région de Kherson semble probablement être le plus désorganisé et le moins bien doté en personnel de tout le théâtre des opérations. Les éléments russes y ont été reconstitués et redéployés après le retrait russe de la rive droite du Dniepr dans la région de Kherson en novembre.

Selon l'Institut pour l'étude de la guerre, il est très probable que le groupe russe restant sur place soit principalement composé de restes d'unités mobilisées en sous-effectifs importants.

Au cours du week-end, le groupe de réflexion a par ailleurs déclaré que des blogueurs militaires russes avaient fourni suffisamment d'informations sur la situation actuelle : ces influenceurs russes auraient fourni des images géolocalisées et des rapports textuels confirmant que les forces ukrainiennes avaient établi des positions sur la rive est du Dniepr à Kherson, bien que l'on ne sache pas exactement à quelle échelle ni avec quelles intentions.

La porte-parole du commandement sud de l'Ukraine, Natalia Humeniuk, a déclaré pour sa part, qu'elle ne pouvait ni confirmer ni rejeter ces informations car "les conditions d'une opération militaire exigent le silence jusqu'à ce que la situation soit suffisamment sûre pour les militaires ukrainiens".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : où, quand et comment aura lieu la contre-offensive dans le Donbass

Des soldats ukrainiens à l'entraînement pour une contre-offensive espérée

Ukraine : renforcer la sécurité énergétique face aux frappes russes