Serbie : le suspect de la deuxième tuerie interpellé

Aleksandar Vucic, Président serbe, le 5 mai 2023
Aleksandar Vucic, Président serbe, le 5 mai 2023 Tous droits réservés RSRTS
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Serbie, un homme de 21 ans a été interpellé par la police, il est suspecté d'être l'auteur de la deuxième tuerie qui a fait 8 morts et 14 blessés

PUBLICITÉ

La police serbe a interpellé un homme de 21 présenté comme l'auteur de la tuerie qui a fait huit morts et quatorze blessés dans la nuit de jeudi à vendredi.

Le drame a eu lieu moins dans un village au sud de Belgrad.

L'assaillant a ouvert le feu à l'arme automatique depuis sa voiture avant de prendre la fuite.

Moins de 48 heures plus tôt, un adolescent avait tué neuf personnes dans son école.

Aleksandar Vucic, Président serbe : "Ce nouvel attentat criminel de masse, qui fait suite à l'attentat contre nos enfants, a visé au hasard des personnes qui se trouvaient à l'extérieur d'une cabane de chasseur, autour d'un feu de camp ou devant le portail de chez eux, en train de vaquer à ses occupations. C'est une attaque contre notre pays tout entier, et chaque citoyen le ressent".

Le président serbe a annoncé une vaste opération qui doit déboucher sur le "désarmement presque complet" du pays.

De tres nombreuses armes circulent dans les Balkan. 765 000 sont à ce jour légalement enregistrées en Serbie.

Bojan Brkic, Euronews Serbie : "En ce premier jour de deuil national pour les huit enfants qui ont perdu la vie lors d'une fusillade dans une école de Belgrade, il y a 48 heures, la Serbie doit se lever. La Serbie doit à nouveau faire son deuil. Et même si la tragédie d'hier soir, contrairement à la fusillade dans l'école, n'est pas sans précédent dans l'histoire de la Serbie, des massacres de ce type ont eu lieu dans des villages serbes, même dans l'histoire récente, le simple fait qu'il y ait eu deux massacres en l'espace de quelques jours soulève de nombreuses questions et suscite un débat intense et émotionnel sur la législation serbe en matière d'armes à feu, sur la culture des armes à feu et sur l'état général de la nation".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Reportage au cœur de la contestation de masse anti-Vučić en Serbie

Serbie : deux personnes arrêtées pour le meurtre d'une enfant disparue

La Serbie a rendu hommage aux victimes des bombardements de l'OTAN de 1999