Soudan : les combats font rage dans le pays alors que les discussions continuent à Djeddah

Plus de 700 Soudanais ont perdu la vie et 115 000 ont fui le pays depuis le début du conflit, qui oppose deux puissants généraux.
Plus de 700 Soudanais ont perdu la vie et 115 000 ont fui le pays depuis le début du conflit, qui oppose deux puissants généraux. Tous droits réservés Amr Nabil/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À Khartoum, au Soudan, les habitants vivent au rythme des bombes, sans eau ni électricité. Plus de 700 Soudanais ont perdu la vie et 115 000 ont fui le pays depuis le début du conflit, qui oppose deux puissants généraux.

PUBLICITÉ

Faut-il s'attendre à une trève humanitaire au Soudan prochainement? L’armée soudanaise et les paramilitaires des Forces de Soutien Rapide, ont entamé des pour-parlers préalables à un cessez-le-feu, ce samedi en Arabie Saoudite.

Depuis le 15 avril dernier, les combats ont fait au moins 700 morts et 5000 blessés. Sur place, la situation humanitaire est catastrophique. L'évacuation des civils est périlleuse, et les soins limitées au strict nécessaire.

Mohamed Ibrahim Mohamed, formateur au Croissant-Rouge soudanais, commente: "nous travaillons avec trois équipes tout au long de la journée, et nous fournissons tout ce que nous pouvons, de l'ambulance au transport aux hôpitaux, et bien sûr les cas auxquels nous sommes confrontés sont très nombreux.“

Une première tentative sérieuse de mettre fin aux affrontements, saluée par l'Arabie Saoudite et les Etats Unis. Les deux bélligérants ont déclaré "espérer que les discussions atteindraient leur objectif", à savoir garantir un passage sûr pour les civils.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Soudan : un nombre "effroyable" d'enfants tués et blessés

Soudan : les combats se poursuivent malgré l'annonce d'une nouvelle trêve

Famine au Soudan : la communauté internationale promet plus de 2 milliards d'euros d'aide