PUBLICITÉ

Lutte des enseignants roumains : salaires et conditions de travail à l'ordre du jour

Grève des enseignants à Bucarest
Grève des enseignants à Bucarest Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Roumanie, les enseignants sont en grève, réclamant des salaires plus élevés et des conditions de travail plus équitables.

PUBLICITÉ

Le mouvement de grève des enseignants en Roumanie se poursuit, paralysant le pays depuis plus de trois semaines.

Les enseignants exigent des augmentation de leurs salaires et des amélioration de leurs conditions de travail. Malgré une tentative tardive de compromis de la part du gouvernement, ils restent fermes dans leurs revendications.

Les manifestations se sont intensifiées dans tout le pays, avec des milliers d'enseignants descendant dans les rues pour faire entendre leur voix. 

Devant le bâtiment du gouvernement à Bucarest, de jeunes enseignants expriment leur frustration face aux promesses non tenues. "À la télévision, ce ne sont que des paroles, des promesses et rien de concret", déclare une enseignante.

Le mécontentement des enseignants ne se limite pas aux salaires. Ils critiquent également le manque de confiance envers le gouvernement et le non-respect des lois. "Nos collègues sont mécontents non seulement à cause du salaire, mais aussi à cause du manque de confiance vis-à-vis du gouvernement", reproche une autre enseignante présente lors de la manifestation.

Le gouvernement promet des mesures

Alors que les examens de fin d'année approchent, la coalition gouvernementale a adopté un texte prévoyant des augmentations de salaire progressives pour le personnel de l'éducation.

 Le Premier ministre roumain, Nicolae Ciuca, appelle les enseignants à mettre fin à la grève, soulignant l'importance de la responsabilité politique. "Je suis convaincu que les enseignants comprendront l'appel à la raison et à la confiance que je leur adresse depuis le bureau du gouvernement. Il s'agit de responsabilités politiques. Nous avons d'ailleurs décidé avec M. Marcel Ciolacu de signer un engagement politique précisément pour apporter ces garanties", déclare-t-il.

Cependant, les enseignants restent sceptiques quant à la valeur juridique de cet engagement politique. Ils estiment que des mesures concrètes et juridiquement contraignantes sont nécessaires pour répondre à leurs préoccupations. 

En conséquence, les examens de fin d'études ont été reportés à une date ultérieure, ajoutant une pression supplémentaire sur le gouvernement pour résoudre rapidement le conflit.

La mobilisation des enseignants en Roumanie souligne les défis auxquels le système éducatif est confronté, en particulier en ce qui concerne les salaires et les conditions de travail. Les autorités roumaines doivent trouver des solutions durables pour répondre aux préoccupations des enseignants et assurer la stabilité de l'éducation dans le pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vladimir Poutine "a considérablement affaibli la Russie"

La situation en Ukraine au 9 juin 2023

Les travailleurs de la santé ont manifesté en Roumanie