EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'accord sur les céréales en mer Noire menacé par Moscou

Une famille assise sur un rocher devant un cargo ancré dans la mer de Marmara attend d'avoir accès pour traverser le détroit du Bosphore à Istanbul, en Turquie, le 13 juillet
Une famille assise sur un rocher devant un cargo ancré dans la mer de Marmara attend d'avoir accès pour traverser le détroit du Bosphore à Istanbul, en Turquie, le 13 juillet Tous droits réservés AP Photo/Khalil Hamra, File
Tous droits réservés AP Photo/Khalil Hamra, File
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Signée en juillet 2022 à Istanbul avec la Russie et l’Ukraine sous l’égide de la Turquie et des Nations unies, l’Initiative sur les céréales en mer Noire a permis d’exporter près de 33 millions tonnes de céréales d’Ukraine malgré la guerre.

PUBLICITÉ

La Turquie affirme avoir convaincu Moscou de prolonger l'initiative sur les céréales en mer Noire qui expire lundi soir. Selon le Président Recep Tayyip Erdoğan, il existe une "compréhension mutuelle" entre lui et Vladimir Poutine.

Côté russe pourtant, le Kremlin affirme n'avoir fait aucune déclaration à ce sujet pour le moment. Face à l'urgence de la situation, Washington appelle à une reconduction de l'accord sans nouvelles conditions.

Lors du Forum de sécurité l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean) cette semaine, le Secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a déclaré : "il est essentiel que nous prolongeions et élargissions l'Accord de la mer Noire, à laquelle la Russie menace de mettre fin une fois de plus le 18 juillet. Si Moscou met sa menace à exécution, les pays en développement, y compris ceux de la région, en paieront le prix, notamment sous forme de hausses de prix et d’une aggravation de la pénurie alimentaire."

Présent à ce même forum, le Ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a quant à lui déclaré qu'il "n'était au courant d'aucune nouvelle suggestion" à ce sujet. Jeudi dernier, Vladimir Poutine avait pourtant affirmé qu'"aucune demande" formulée par la Russie pour renouveller l'accord n’avait été prise en compte à ce stade.

Depuis sa signature le 22 juillet dernier, l'initiative sur les céréales en mer Noire a permis d’exporter près de 33 millions de tonnes de céréales d’Ukraine malgré la guerre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Céréales : Kyiv veut maintenir ses exportations sans la Russie

L'accord sur l'exportation des céréales ukrainiennes en mer Noire prolongé de deux mois

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends